- PUBLICITÉ -
Sylvain Rhéaume accueille le résultat avec rancœur

(Photo Pierre Latour) - Sylvain Rhéaume, candidat défait à la mairie d’Oka.

Sylvain Rhéaume accueille le résultat avec rancœur

Défait au poste de maire à Oka

Le candidat indépendant à la mairie d’Oka, Sylvain Rhéaume, était seul, à l’école des Pins, pour entendre le verdict de la population. C’est avec calme, mais beaucoup de rancoeur, qu’il a accepté le choix des Okois: Richard Lalonde, conseiller municipal sortant, est élu comme premier magistrat de la municipalité.

Ayant récolté un maigre résultat de 91 voix sur 1 193 votes valides exprimés, Sylvain Rhéaume n’était pas surpris. «Compte tenu des menaces que j’ai eues depuis le 6 octobre, je m’attendais à cela. On m’a dit qu’il fallait que je me retire, qu’on ne me laisserait pas faire», indique-t-il.

Il a d’ailleurs remis, à la directrice générale de la municipalité, également présidente d’élection, Marie D’Aoust, une mise en demeure. Cette dernière mentionne que «certaines des personnes qui ont signé sa déclaration de mise en candidature ont subi différentes formes d’intimidation. […] Ceci étant inadmissible, il vous a été demandé de faire preuve d’impartialité et de fournir la liste des personnes qui ont fait une demande pour avoir une copie de ma déclaration de mise en candidature. Vous n’avez pas apporté l’aide nécessaire pour permettre de corriger la situation ou du moins l’atténuer.»

Le candidat défait estime que la campagne électorale, qui a pris fin il y a à peine quelques jours, n’en était pas une «vraie». «Ç’a été juste du salissage, des menaces et de l’intimidation. Demain (2 novembre), je vais déposer une preuve que Richard Lalonde a commis une voie de fait à mon égard le 1er juin dernier», allègue-t-il.

Il poursuit en affirmant qu’il ne voulait pas que son adversaire «passe comme dans du beurre». «Il a présenté un programme dont les engagements sont déjà passés au conseil ou en processus d’être réalisés. La seule nouveauté, c’est l’attribution d’un nouvel arbre pour les arrivants. Je trouve que ce n’est pas correct», signale M. Rhéaume.

Soutenant suivre la politique municipale depuis 25 ans, M. Lalonde entend continuer. «Je ne regrette pas de m’être présenté même si je m’attendais à ce résultat. Je vais poser des questions aux séances du conseil municipal plus que jamais», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top