- PUBLICITÉ -
Sylvain Goudreault, premier candidat à la mairie

(Photo Michel Chartrand) - Le conseiller municipal indépendant de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sylvain Goudreault, annonce la naissance du Parti en action pour les citoyens (PAC) en prévision des prochaines élections municipales.

Sylvain Goudreault, premier candidat à la mairie

Naissance du Parti en action pour les citoyens, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Les lettres PAC prendront un tout nouveau sens à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Oubliez le site des petites annonces, le conseiller municipal Sylvain Goudreault vient de fonder le Parti en action pour les citoyens (PAC) en prévision des prochaines élections municipales.

Le conseiller municipal indépendant de Sainte-Marthe-sur-le-Lac en a fait l’annonce officielle, lors d’un point de presse, le 19 février dernier, dans un restaurant de la municipalité. M. Goudreault souhaite être candidat à la mairie, décision mûrie qui découle des embrouilles qui ont marqué les derniers mois.
«Lorsque nous avons pris le pouvoir en 2005, mon souhait réel était de remettre la ville aux citoyens et d’agir pour eux avec eux, assure-t-il. Très rapidement, j’ai constaté que le style de gestion conflictuel de la mairesse (Sonia Paulus), son ingérence et son absence de vision allaient nous conduire sur un mur.»
Élu au sein de l’équipe Paulus en 2005, M. Goudreault est devenu conseiller indépendant en janvier 2008. Il rappelle que la mairesse Paulus a perdu trois de ses cinq conseillers et «presque la totalité» des cadres de la Ville depuis son élection. «Elle s’est de plus isolée des partenaires institutionnels de la MRC comme la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles et la Ville de Deux-Montagnes», souligne-t-il. «Cette façon de faire ne peut fonctionner lorsque vous occupez un poste de mairesse», estime-t-il.

Selon le candidat à la mairie, son parti verra à proposer une vision à long terme et tournée vers les services aux citoyens. «Ce n’est pas normal qu’il n’y ait pas de diminution de taxes substantielles ou une augmentation de services offerts aux citoyens compte tenu des surplus financiers», fait-il savoir, convenant que des projets étaient en branle.

Des projets qui prennent plus de temps à se réaliser à cause du manque d’appui politique nécessaire, selon lui. Il cite en exemple le réaménagement du parc Municipal: «Le projet a été mal orchestré dès le départ. Ça prend plus de temps que prévu, alors les coûts vont augmenter. Le terrain de soccer, on pense qu’il va être prêt en juin, mais il sera déjà trop tard, puisque les jeunes vont être inscrits ailleurs.»

Celui qui travaille comme répartiteur médical d’urgence pour le service préhospitalier Laurentides-Lanaudière affirme que son parti s’attaquera aux cibles suivantes: stabilité, prospérité et fierté.
«La ville a beaucoup changé et les gens ont de la difficulté à s’y identifier. Je ne veux pas que, lorsque le développement de la ville sera terminé, on ne bénéficie pas des infrastructures nécessaires», croit-il.

Quant au projet d’approvisionnement en eau potable par des puits, M. Goudreault dit ne pas avoir l’information nécessaire pour faire savoir la position de son parti.

Au cours des prochaines semaines, le père de famille et grand-père présentera les hommes et les femmes «engagés et passionnés» qui composeront sont équipe. Il affirme que chacun d’entre eux a une expertise dans un domaine particulier, comme la sécurité civile et l’administration. Il n’a pas voulu confirmer si les autres conseillers municipaux indépendants en feraient partie.

Comme conseiller, M. Goudreault a la responsabilité des dossiers de la sécurité civile et publique, du CLD de la MRC de Deux-Montagnes et de l’Office municipal d’habitation.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top