- PUBLICITÉ -
Sylvain Goudreault complète son équipe en recrutant Hélène Paré

(Photo Michel Chartrand) - Le chef du PAC et candidat à la mairie, Sylvain Goudreault, et sa candidate dans le quartier numéro 4, Hélène Paré. Ils sont entourés des autres candidats de l’équipe: Benoît Trudeau, François Racine, Claudette Johnson, Michel Fafard et Claude Amman.

Sylvain Goudreault complète son équipe en recrutant Hélène Paré

Élections municipales à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Le Parti en action pour les citoyens (PAC) de Sainte-Marthe-sur-le-Lac a dévoilé l’identité de sa dernière candidate, qui tentera de se faire élire dans le quartier numéro 4, aux élections municipales du 1er novembre prochain, un poste occupé actuellement par le conseiller Yves Legault. Il s’agit d’Hélène Paré. Le PAC compte donc cinq candidats masculins et deux candidates féminines.

Résidante de Sainte-Marthe-sur-le-Lac depuis 11 ans, Mme Paré est inspectrice de qualité chez Bombardier, où elle travaille depuis une douzaine d’années. Au lendemain d’une élection qui couronnerait le PAC de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Mme Paré serait responsable du dossier de l’environnement. Elle agirait aussi comme soutien à Michel Fafard à la jeunesse. «Hélène est une femme énergique, déterminée et d’action», a déclaré un peu plus tôt cette semaine le chef du parti et candidat au poste de maire, Sylvain Goudreault, durant un point de presse au cours duquel il était entouré de ses candidats. «Elle est passionnée par toutes les questions ayant trait à l’environnement et est soucieuse de la qualité de vie de nos jeunes. Elle aura donc un rôle clé au sein du prochain conseil municipal. Je suis très heureux de l’accueillir au sein de notre équipe.»

Les défis qui sortent de l’ordinaire

La principale intéressée, qui «aime relever les défis qui sortent de l’ordinaire», affirme pour sa part être préoccupée par les questions d’ordre environnementales depuis plusieurs années. En choisissant la politique, elle veut soutenir et mettre en valeurs les petits gestes concrets, lesquels comptent beaucoup dans la protection de l’environnement, dit-elle.
«Pour moi, être assise à la table du conseil municipal veut dire être à la bonne place pour sensibiliser l’ensemble des intervenants et de la population à l’importance de protéger notre environnement, dit-elle. Que ce soit par des mesures favorisant encore plus la récupération ou pour augmenter notre protection et la mise en valeur de nos espaces verts, ma participation active à la vie politique de notre municipalité m’offrira cette occasion d’influencer.» Plus concrètement, elle dit vouloir améliorer la situation quant aux gaz à effets de serre et aux actions de la municipalité pour mettre en valeurs la frayère, la prucheraie et l’érablière.

La jeunesse

Par ailleurs, Hélène Paré estime que la mairesse Sonia Paulus a manqué à son devoir de leader dans le dossier des jeunes à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, particulièrement en ce qui a trait à la fermeture de la Maison des jeunes. «Elle ne s’est pas assez impliquée, dit-elle, soutenue par le chef du PAC, Sylvain Goudreault. Je crois que les adolescentes et les adolescents de Sainte-Marthe-sur-le-Lac méritent que nous leur accordions cette considération, à laquelle ils ont droit.»

Il s’agit, selon elle, d’un manque de jugement de la part de Mme Paulus. Elle croit que l’administration actuellement en place à l’hôtel de ville n’a «aucune vision valable et attrayante. Si la population m’accorde sa confiance le 1er novembre prochain, je m’engage à être une vaillante représentante des intérêts de nos jeunes. Pour moi, l’avenir passe par nos jeunes et par l’environnement», conclut la candidate du PAC dans le quartier numéro 4.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top