- PUBLICITÉ -
Spectacle bénéfice: 35 000 $ pour combattre le décrochage scolaire

Spectacle Bénéfice: 35 000 $ Pour Combattre Le Décrochage Scolaire

Spectacle bénéfice: 35 000 $ pour combattre le décrochage scolaire

Fondation Émile-Z.-Laviolette

La Fondation Émile-Z.-Laviolette organisait son spectacle-bénéfice au Zénith de Saint-Eustache, le 12 novembre au soir, et ce, pour une 22e année consécutive. Plusieurs dignitaires, tels des membres du conseil d’administration de la fondation, des élus et partenaires, étaient réunis à cet événement majeur qui permet d’amasser des fonds venant en aide à des écoliers et des familles vivant sous le seuil de la pauvreté, afin de combattre le décrochage scolaire dans la région.

La Fondation Émile-Z.-Laviolette organisait son spectacle-bénéfice au Zénith de Saint-Eustache, le 12 novembre au soir, et ce, pour une 22e année consécutive. Cette fois-ci, les humoristes Stéphane Rousseau et Yannick de Martino étaient les vedettes de ce spectacle annuel.

Plusieurs dignitaires, tels des membres du conseil d’administration de la fondation, des élus et partenaires, étaient réunis à cet événement majeur qui permet d’amasser des fonds venant en aide à des écoliers et des familles vivant sous le seuil de la pauvreté, afin de combattre le décrochage scolaire dans la région.

Sur place, on pouvait reconnaître le président d’honneur de ce rendez-vous annuel, soit Neil Hawtorn, également directeur général de la Caisse Desjardins Saint-Eustache–Deux-Montagnes.

Plusieurs élus étaient aussi de la partie, en Linda Lapointe, députée fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, Sylvie D’Amours, députée provinciale de Mirabel, Denis Martin, maire de Deux-Montagnes, Sonia Paulus, mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, et Pierre Charron, maire de Saint-Eustache.

Une salle remplie

À la suite d’une séance de réseautage, dans le hall du Zénith, les nombreuses personnes étaient invitées à combler la salle. Yannick de Martino était responsable de la première partie du spectacle. Le clou de la soirée était nul autre que l’humoriste Stéphane Rousseau. Ce dernier a été à la hauteur de sa réputation, soutirant les rires de son auditoire, et ce, à plusieurs reprises.

«Au nom des organisateurs de cette soirée, je vous remercie pour votre généreuse participation. Personnellement, je dois vous dire que je suis l’évolution de cette fondation depuis ses débuts, soit depuis 1993-1994. Ce qui m’a frappé, c’est la transparence de son administration et sa mission qui touche toute la MRC. Au fil des ans, tout près de 20 000 enfants ont profité de ses interventions, sous forme de déjeuners, de goûtés, d’offre de fournitures scolaires et d’aide aux devoirs. Actuellement, 9 000 familles vivent sous le seuil de la pauvreté sur le territoire de la MRC. Malheureusement, les besoins grandissent. De là, vos contributions et votre participation sont importantes pour le maintien de cette implication auprès de notre communauté. » , de mentionner l’animateur de la soirée, Jacques Moisan, en ouverture.

Le président d’honneur de la soirée, M. Hawtorn, était accompagné par le directeur général et la secrétaire de l’organisation, soit Pierre Legault et Annie Rodrigue. Ensemble, ils tenaient un chèque d’une valeur de 35 000 $, reflétant sans doute le succès de l’événement.

La Fondation

Rappelons d’ailleurs que l’implication des nombreux partenaires de la Fondation Émile-Z.-Laviolette permet d’aider plus de 800 élèves lors de l’année scolaire 2017-2018, au primaire et au secondaire. Il en est de même pour 125 familles à faible revenu de la région.

La Fondation aide à combattre le décrochage scolaire causé, entre autres, par les revenus faibles et la précarité de familles. D’ailleurs, on précise que l’année scolaire 2017-2018 sera bonifiée pour les écoles Curé-Paquin et des Perséides, puisqu’une centaine d’élèves profiteront du projet «aide aux devoirs» .

De son côté, la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes s’implique auprès de la Fondation depuis une vingtaine d’années. Cette collaboration a permis de verser 108 000 $ à l’organisation, et ce, au cours des cinq dernières années seulement.

Enfin, pour plus d’information concernant la Fondation Émile-Z.-Laviolette, il suffit de visiter le

[http://emile-z-laviolette.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top