- PUBLICITÉ -
Sonia Paulus présente son équipe

(Photo Michel Chartrand) - Les candidats aux postes de conseillers, Yves Legault, Jean-Guy Lajeunesse, Josette Mongrain, Annie-Claude Lacombe, François Robillard et André Bessette, entourent la mairesse sortante Sonia Paulus qui espère un deuxième mandat.

Sonia Paulus présente son équipe

Élections municipales à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

L’actuelle mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, veut un deuxième mandat. Malgré le climat houleux à l’hôtel de ville, dont plusieurs l’accusent d’être la principale coupable, la candidate à la mairie a réussi à s’entourer d’hommes et de femmes pour former son équipe.

Lors d’un point de presse, le mardi 8 septembre dernier, elle a présenté l’ensemble des membres de sa formation. Les conseillers municipaux François Robillard, du quartier numéro 1, et Yves Legault, du quartier numéro 3, sont de retour avec elle.
À eux s’ajoutent Jean-Guy Lajeunesse, du quartier numéro 2, un résidant et commerçant de Sainte-Marthe-sur-le-Lac; André Bessette, du quartier numéro 4, un retraité, père et grand-père; Annie-Claude Lacombe, du quartier numéro 5, une huissière de justice; ainsi que Josette Mongrain, du quartier numéro 6, la coordonnatrice aux activités de la Chambre de commerce et d’industrie Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

La candidate Paulus décrit son équipe comme «un heureux mélange de jeunesse et d’expérience». Elle estime que ce sont des gens «chaleureux, dynamiques et sensibles quant à l’avenir de leur communauté».
«J’estime, en effet, que nos citoyens vont se reconnaître dans notre équipe, fait-elle savoir. Forte de mes quatre années à titre de mairesse, j’ai pu profiter de cette riche expérience pour bien cibler le type de personnes que je souhaitais recruter. Sainte-Marthe-sur-le-Lac a connu des années quelque peu mouvementées au conseil municipal, et il est grand temps de ramener la stabilité en appuyant une équipe forte.»
«Ces années mouvementées» n’ont pas effrayé les nouveaux candidats. «Ce que j’ai entendu et vu, ce n’est pas ce qui a été dit. Si j’ai dit oui (comme candidate), c’est parce que je la connais honnête et droite», affirme Josette Mongrain, Marthelacquoise depuis 11 ans. La mère de famille se lance en politique pour assurer que l’offre en matière commerciale soit variée et satisfaisante à la demande.
«On ne peut pas plaire à tout le monde et son père. Ce n’est pas possible. De là à être de tous les péchés d’Israël, il y a des limites. Je crois à son intégrité», affirme André Bessette, qui a œuvré comme directeur de projet et actionnaire au sein d’entreprises du secteur immobilier et de la mécanique. Ses priorités consistent en la fluidité de la circulation sur le chemin d’Oka et le boulevard des Promenades, ainsi que la sécurité des usagers de ces artères.

Membre des Chevaliers de Colomb, Jean-Guy Lajeunesse veut assouplir les exigences urbanistiques afin de favoriser l’implantation de nouvelles entreprises. «Étant père de quatre enfants, j’ai comme priorité de mettre en place un lieu destiné aux adolescents, qui sera pensé et conçu en fonction de leurs besoins», indique-t-il. Mme Paulus affirme que son équipe penche davantage vers un concept ressemblant à l’Adobase de Boisbriand qu’à une maison des jeunes.
«J’aurai l’occasion de présenter notre vision, mais je peux déjà affirmer qu’elle s’appuiera sur la croissance des services pour répondre à la demande, sur la protection et la mise en valeur de notre environnement, de même que sur une rigueur administrative qui respecte les contribuables», assure Sonia Paulus. La poursuite du projet du parc Municipal et une nouvelle bibliothèque feront vraisemblablement partie du programme électoral de l’Équipe Paulus.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top