- PUBLICITÉ -
Sonia Paulus marchera parmi les survivants

Photo Michel Chartrand - Le président du comité organisateur, Marc Leduc; de la SCC, Sophie Héroux; la présidente d’honneur et mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus; la responsable du comité des survivants, Sophie Lepage; et Michel Beauchemin.

Sonia Paulus marchera parmi les survivants

Il y a 25 ans, elle a vaincu le cancer

À l’âge de 29 ans, Sonia Paulus apprenait qu’elle était atteinte du cancer du col de l’utérus. «Il y a 25 ans, j’ai vaincu le cancer», a-t-elle déclaré, le 9 mai dernier, lors de son allocution au point de presse annonçant le Relais pour la vie de la MRC de Deux-Montagnes.

La présidente d’honneur de l’événement régional et mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, a alors été prise d’une soudaine émotion. «J’ai refusé de marcher pendant le Tour des survivants au cours des dernières années parce que je considérais que j’étais passée au travers et que cet événement était derrière moi. Cette année, je vais le faire en tant que présidente d’honneur», a-t-elle annoncé.

C’est à la suite de son examen gynécologique annuel que son docteur a demandé à ce qu’elle se livre à une investigation plus poussée. Elle subit finalement une opération où on lui enlève les ganglions à partir du sternum. Elle n’a pas eu besoin de traitements de chimiothérapie. «Je ne me suis jamais rendu compte à quel point j’aurais pu mourir. Ma famille était plus réaliste. J’avais un voile devant les yeux. Pour moi, je n’étais pas malade, c’étaient les docteurs qui avaient décidé que j’avais quelque chose. Je n’avais pas de symptômes», raconte-t-elle.

La présidente d’honneur admet avoir été chanceuse dans sa malchance. «Participer au Relais, je considère que je devais ça parce que je m’en suis sortie. Mesdames, allez à votre examen annuel. Ça prend cinq minutes et ça peut vous sauver la vie. […] Chapeau au Dr Philippe Gauthier, de l’hôpital Notre-Dame», souligne-t-elle.

Depuis qu’elle est mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, elle a toujours tenu à appuyer le Relais pour la vie, un événement particulièrement cher à son cœur. Elle formera comme par les six années passées une équipe. «Je suis toujours touchée de voir les nombreux survivants se relayer pour marcher toute la nuit», convient-elle.

Mme Paulus souligne qu’on ne ressent aucune fatigue à marcher toute la nuit tellement l’ambiance est énergisante. L’annonce du montant recueilli le lendemain matin en est d’autant plus revigorante.

«Je remercie les organisateurs d’avoir vu en moi une présidente d’honneur pouvant contribuer au rayonnement du Relais pour la vie. L’événement poursuit deux objectifs qui me sont chers: sensibiliser la population et recueillir des dons pour lutter contre le cancer. Ce sont les deux principales armes pour enrayer cette maladie», a-t-elle affirmé.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top