- PUBLICITÉ -
Sonia Paulus fait le point

(Photo Michel Chartrand) - La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, et le maire de Saint-Joseph-du-Lac, Alain Guindon, en compagnie de deux conseillers municipaux marthelacquois, Yves Legault et François Robillard.

Sonia Paulus fait le point

Problème d’approvisionnement en eau potable à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, a fait le point concernant le problème d’alimentation en eau potable qui a eu lieu sur le territoire de la ville à la mi-août.

C’est la défaillance d’une pompe sur le réseau de Deux-Montagnes, le samedi 15 août, suivie de son bris le lendemain, qui est à l’origine du problème. Après avoir avisé les citoyens vers 15 heures le lundi d’une possible pénurie d’eau, la Ville s’est entendue avec les dirigeants de Pointe-Calumet et de Saint-Joseph-du-Lac pour s’approvisionner temporairement sur leur réseau, ce qui a été fait jusqu’au mercredi matin, a précisé Mme Paulus le lundi 24 août dernier.

Malgré certaines baisses de pression dans le réseau, «en aucun temps la municipalité n’a été aux prises avec un approvisionnement insuffisant en eau potable qui aurait pu causer des conséquences néfastes sur la santé et la qualité de vie des citoyennes et des citoyens de Sainte-Marthe-sur-le-Lac», a fait savoir Mme Paulus, dans un point de presse qu’elle a tenu au garage municipal de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, en compagnie du maire de Saint-Joseph-du-Lac, Alain Guindon, et des deux conseillers municipaux de son équipe, François Robillard et Yves Legault. «Le Règlement sur la qualité de l’eau potable du gouvernement provincial établit les normes de qualité de l’eau potable et l’obligation de satisfaire à ces dernières pour les systèmes de distribution d’eau.»
«De l’eau, il en faut pour tout le monde, en tout temps. Elle doit être disponible en quantité suffisante, d’une qualité irréprochable, et ce, 24 heures sur 24, 365 jours par année. En ce sens, la Ville et mon administration ont opté pour une gestion rigoureuse et transparente. De manière préventive, nous avons communiqué à la population les risques potentiels d’une consommation en eau potable provenant de notre système d’alimentation. Nous nous sommes par ailleurs assurés de répondre aux normes de santé publique en vigueur», a poursuivi la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.
«Cette situation nous rappelle que nous sommes davantage vulnérables lors d’une problématique dont nous ne pouvons assurer pleinement le contrôle», souligne Mme Paulus, qui, d’emblée, a admis que le plan d’urgence de la Ville a été mis à l’épreuve et qu’il devra être peaufiné. Par ailleurs, la mairesse Paulus a remercié publiquement les municipalités de Saint-Joseph-du-Lac et de Pointe-Calumet pour leur collaboration, ce qui a permis à la ville de s’approvisionner à même leur réseau d’aqueduc pendant près de 36 heures. Le maire Guindon a pour sa part souligné que l’approvisionnement en eau de Sainte-Marthe-sur-le-Lac n’avait en aucun temps nui à la capacité des installations à desservir convenablement les résidants de Saint-Joseph-du-Lac et de Pointe-Calumet. La jonction entre les deux réseaux a justement été conservée pour prévoir une telle éventualité.

Transportant le débat sur l’arène politique, Mme Paulus affirme que «seuls deux conseillers, François Robillard et Yves Legault se sont mobilisés avec des employés de la Ville afin de contribuer à la gestion de cette crise qui pointait à l’horizon». MM. Robillard et Legault sont les deux seuls conseillers actuellement en poste à l’hôtel de ville à faire équipe avec Mme Paulus.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top