- PUBLICITÉ -
Solidarité et inclusion sociale: Huit projets dans la MRC de Deux-Montagnes

La préfète Sonia Paulus en compagnie de membres du RPDS.

Solidarité et inclusion sociale: Huit projets dans la MRC de Deux-Montagnes

Le Regroupement pour le développement social (RPDS) et la MRC de Deux-Montagnes ont présenté, fin janvier, les projets soutenus dans le cadre du Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale (PAGSIS) 2010‑2015, lesquels ont été réalisés grâce à une enveloppe budgétaire de 347 500 $ émanant de Québec, à laquelle s’ajoutent les contributions supplémentaires des partenaires du milieu et qui touchent les personnes défavorisées.

«Sur le territoire de la MRC de Deux-Montagnes, le Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale 2010‑2015 a permis de soutenir huit projets. Ces derniers ont tous comme dénominateur commun de vouloir contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes et des familles en situation de pauvreté», a expliqué la présidente du RPDS, Karine Bourbonnais.

Trois axes prioritaires d’intervention ont été établis dans la MRC de Deux-Montagnes afin de définir les projets qui seraient priorisés. Le premier axe, celui du logement, veut faire en sorte que «les personnes défavorisées puissent avoir accès à des logements de qualité et sécuritaires». Le deuxième porte sur la sécurité alimentaire, plus précisément que les personnes défavorisées aient accès à une alimentation suffisante et adéquate. L’accès aux services et aux activités, le troisième axe privilégié par le RPDS, est choisi pour faire en sorte que les personnes défavorisées aient un meilleur accès à une offre de services appropriée.

Les huit projets ont été priorisés en fonction des besoins établis dans chacun des secteurs de la MRC et seront pilotés par les organismes du milieu. À titre d’exemple, un projet de mobilisation contre l’isolement social est mis en place par La Petite Maison de Pointe-Calumet, alors qu’un projet de services de proximité pour les familles en difficulté sera réalisé à Saint-Eustache par le Centre d’entraide Racine-Lavoie. Notons, en outre, l’ouverture d’un point de service et d’information dans l’ouest de la MRC sur l’accès au logement.

«Pour le territoire de la MRC, l’effet de levier du PAGSIS n’a pas été que financier. Il a permis de renforcer les liens de collaboration et les démarches de concertation entre les partenaires. Il a ouvert de nouvelles opportunités en vue d’assurer un développement durable et solidaire de la collectivité locale», estime Mme Bourbonnais.

La préfète de la MRC de Deux-Montagnes, Sonia Paulus, a souligné «le dynamisme des partenaires» et les a remerciés «de mettre au cœur de leurs préoccupations quotidiennes les valeurs d’humanisme et de solidarité sociale». Elle a réaffirmé «l’importance d’unir nos efforts et de coordonner nos actions afin de faire face courageusement et solidairement aux multiples visages de la pauvreté», estimant cependant que «malgré nos efforts, nous constatons que le travail n’est pas terminé».

En cela, Mme Paulus rejoint le discours tenu par Mme Bourbonnais et la directrice générale–secrétaire-trésorière de la MRC, Nicole Loiselle, pour qui le financement des mesures mises en place au cours des dernières années est incertain. En effet, l’enveloppe budgétaire du PAGSIS ne sera pas renouvelée.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top