- PUBLICITÉ -
Simplicité et réflexions dans un lieu saint

La boutique est située à l’entrée du site du monastère.

Simplicité et réflexions dans un lieu saint

Monastère Vierge Marie la Consolatrice

Vous souhaitez vous retirer en forêt dans un lieu tranquille, loin des bruits de la ville et des préoccupations quotidiennes. Saviez-vous qu’il existe, dans les Laurentides, à 20 minutes de Lachute, un lieu où il est possible d’oublier vos soucis et de profiter de moments de paix et de sérénité au Monastère Vierge Marie la Consolatrice?

Pour s’y rendre, il faut prendre l’autoroute 50 en direction de Lachute. Avant de partir, prenez bien soin de bien prendre en note la route pour y arriver. Situé dans la municipalité de Brownsburg-Chatham, curieusement, très peu de gens du village connaissent cet endroit, retiré des regards.

Le monastère, situé au coeur d’une nature pittoresque et généreuse, est le résultat exaltant du travail soutenu d’une communauté religieuse consacrée à la prière. Sur les lieux, on y retrouve des terres pour la culture maraîchère, des troupeaux de chèvres, des lieux de prière, une jolie chute d’eau et plus d’espaces pour se retirer dans nos réflexions.

Dans ce lieu de paix et de recueillement, où le Créateur semble plus près, les religieuses de rite chrétien orthodoxe initient les visiteurs aux véritables traditions byzantines orthodoxes. Pour circuler sur les lieux, les femmes sont invitées à vêtir une longue jupe, en guise de respect à la tradition. Sachez que les sœurs possèdent des jupes sur place pour les visiteurs.

Sur cette terre de plus de 100 acres, cette congrégation chrétienne orthodoxe grecque y vit depuis 10 ans. Dès le lever du soleil, les 22 sœurs se partagent les différentes tâches du monastère.

Pour les visiteurs, visitez la salle d’exposition où vous pourrez admirer les icônes et les articles d’artisanat. Laissez-vous tenter par les produits fabriqués sur place à l’aide des méthodes d’antan comme les fromages, les confitures et les pains cuits dans un véritable four à bois. Toutefois, la majorité du temps des religieuses est cependant consacré à la fromagerie Le Troupeau bénit.

Qu’est-ce que le fromage Le Troupeau bénit? La plupart des gourmets des Laurentides et d’ailleurs connaissent le fromage d’Oka et les produits de l’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac. Cependant, très peu de gens connaissent le fromage des sœurs de Saint Monastère Vierge Marie la Consolatrice. Un petit trésor à découvrir.

Depuis 2001, les sœurs vendent le fromage, le seul au Québec, qu’elles fabriquent à partir du lait de leur troupeau trait à la main. Une cinquantaine de brebis et de chèvres parcourent les pâturages entourant le monastère. Les fromages qu’on y retrouve sont l’Athonite, le Graviera, le Féta grec, Le Bon Berger et Les petites sœurs, un fromage de chèvre frais macérant dans l’huile de pépins de raisin, constituent l’essentiel de la production artisanale.

Les sœurs produisent également du chocolat belge, des biscuits traditionnels, de la crème glacée faite de lait de chèvre, du savon à base de lait de chèvre, ainsi que du yogourt fait de lait mi-vache, mi-chèvre.

Pour savourer ses produits, entrez dans la boutique du Troupeau bénit, ouverte tous les jours incluant le dimanche. Situé à Brownsburg-Chatham, elle ouvre ses portes entre 9 heures et 17 heures l’été ou jusqu’à ce que le soleil se couche l’hiver. Il est également possible de trouver les produits monacaux au Marché de Saint-Jérôme. Pour plus de détails, composez le 450-533-4313 ou furetez à l’adresse Internet suivante: [www.monastereviergemarielaconsolatrice.com].

»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top