- PUBLICITÉ -
Santé et services sociaux: Un Joyeux Noël et Bonne austérité de la part des syndiqués

Les syndiqués ont tenu à laisser quelques cadeaux de Noël au ministre Barrette et au gouvernement Couillard à la suite de leur manifestation devant l’Hôpital de Saint-Eustache.

Santé et services sociaux: Un Joyeux Noël et Bonne austérité de la part des syndiqués

Des travailleuses et travailleurs syndiqués CSN ont participé à quelques jours de Noël, le lundi 22 décembre dernier, à une activité de visibilité devant le site de l’Hôpital de Saint-Eustache. Sous le thème Joyeux Noël et bonne austérité, ils étaient plus d’une centaine de syndiqués du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des-Deux-Montagnesà faire entendre leur voix pour dénoncer l’austérité dans le secteur de la santé et des services sociaux.

Plusieurs actions ont eu lieu dans la région au courant de l’automne pour dénoncer les mesures d’austérité mises de l’avant par le gouvernement Couillard en santé et services sociaux. Les impacts des compressions budgétaires, affirment les syndiqués, se font de plus en plus sentir sur les services à la population, et ici même en région. Les syndicats poursuivent, de plus, la lutte contre le projet de loi nº 10 qui prévoit l’abolition des agences régionales et une mégafusion de tous les établissements des Laurentides en une seule «structure mammouth». Ce projet de loi aura pour conséquence, de l’avis des syndiqués, de concentrer tous les pouvoirs entre les mains du ministre et de complexifier davantage le travail du personnel du réseau.

«Le ministre Barrette se met lui-même au centre de son projet de loi 10. Il faut plutôt mettre les préoccupations de la population au cœur de nos actions en santé et services sociaux. Pour cela, ce n’est pas d’une réforme de structure et de compressions budgétaires dont nous avons besoin», a affirmé, dans un communiqué de presse, Dominic Presseault, président du Syndicat des employé(e)s du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes – CSN.

Toujours selon la partie syndicale, le ministre Barrette ouvre, de plus, la voie à la privatisation des services paratechniques, comme le service alimentaire, l’entretien ménager, les gens de métier et les préposés aux bénéficiaires avec l’adoption du projet de loi nº 15 sur le contrôle des effectifs. «La privatisation entraîne son lot de précarité pour les travailleurs et la population ne sera pas gagnante, au bénéfice des entreprises privées», a mentionné Marc-André Forget, adjoint – agent de griefs.

«Après la manifestation du 29 novembre, il est maintenant clair que les actions du gouvernement Couillard sont loin de faire l’unanimité dans la population. Des milliers de citoyennes et citoyens demandent au gouvernement d’abandonner son programme d’austérité et de mettre de l’avant d’autres solutions pour l’avenir», a affirmé, de son côté, Louise Jetté, présidente du Conseil central des Laurentides CSN.

«Le mouvement syndical, par sa mobilisation, a déjà obtenu des résultats, car l’adoption du projet de loi 10 devait se faire avant les Fêtes et celui‑ci a été reporté. C’est pour défendre les services à la population et l’avenir du système public de santé et de services sociaux que nous poursuivons notre mobilisation», a enfin conclu Jeff Begley, président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS‑CSN).

Rappelons que la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS‑CSN) compte près de 130 000 membres dans les secteurs public et privé. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS‑CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top