- PUBLICITÉ -
Saint-Placide achète son église

(Photo Jean-Pierre Laferrière) - L’église de Saint-Placide appartient désormais à la Municipalité. Des messes et des activités culturelles auront lieu dans le bâtiment, ont précisé MM. Martin Tremblay, curé, et Denis Lavigne, maire de Saint-Placide.

Saint-Placide achète son église

Sauvegarde du patrimoine

Bonne nouvelle pour les citoyens de la Municipalité de Saint-Placide: depuis le 29 octobre, la Municipalité est maintenant officiellement propriétaire de son église. Cette annonce officielle a été faite en présence de nombreux dignitaires, citoyens et membres du conseil municipal, le 30 novembre dernier. «Nous sommes une des premières municipalités du Québec à devenir propriétaire de son église», a indiqué avec beaucoup de fierté le maire de Saint-Placide, Denis Lavigne.

Construite en 1848, l’église de Saint-Placide est un véritable joyau historique. Située au cœur de la municipalité, les citoyens et les élus municipaux n’avaient pas l’intention de laisser aller ce bâtiment dans les mains d’autres investisseurs. «Nous avons acheté l’église et le presbytère pour 1,07 $, de la paroisse», a dit M. Lavigne.

Malgré la somme dérisoire de l’acquisition, des investissements importants devront avoir lieu sur le bâtiment. «Nous avons environ 500 000 $ de rénovations à mettre sur l’église et le presbytère dans les prochaines années. Seulement le toit, nous évaluons les réparations à 50 000 $», a précisé M. Lavigne.

Pourquoi acheter l’église? Pour le maire, le choix que la Municipalité devienne propriétaire de l’église a été une décision spontanée. «Ça fait huit mois que nous travaillons sur le projet. Il y a eu une rencontre avec les citoyens pour expliquer notre projet. C’est tellement un beau site. C’était normal que la Municipalité protège cet héritage», a confié le maire Lavigne.

Pour ce qui est des projets de la Municipalité, le maire Lavigne a l’intention de profiter de ce nouveau bâtiment pour y introduire des activités culturelles comme des spectacles de musique. Les activités religieuses continueront de se pratiquer. «La vocation première restera la messe», a ajouté M. Lavigne.

Au niveau du presbytère, le maire Lavigne a rappelé que Saint-Placide est toujours à la recherche d’un médecin pour soigner les citoyens. «Il y a un bureau dans le presbytère pour accueillir un médecin. Pour le reste de l’espace, il servira pour des activités communautaires», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top