- PUBLICITÉ -
Saint-Eustache annonce la création d’un espace naturel et récréatif

Saint Eustache Annonce La Création D’un Espace Naturel Et Récréatif

Saint-Eustache annonce la création d’un espace naturel et récréatif

Un processus de consultation citoyenne est lancé

La Ville de Saint-Eustache a fait l’acquisition d’un boisé d’une superficie de plus de 65 hectares afin de le protéger à perpétuité et d’en faire un parc naturel et récréatif. Ce joyau, qui correspond à 1 % du territoire de la ville, constituera le plus grand espace vert de Saint-Eustache et viendra s’ajouter aux quelque 44 parcs déjà existants sur le territoire.

Ce vaste terrain est situé au nord du quartier des Jardins, à l’est du boulevard Arthur-Sauvé, soit à l’emplacement actuel du sentier de raquette et de ski de fond Richard Giroulx.

«Il s’agit d’un élément que nous avons promis et c’est maintenant chose faite» , de mentionner le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, lors de l’annonce du projet, le lundi 13 août.

«Il s’agit d’un terrain de deux lots, 65 hectares protégés; l’un des projets les plus emballants que nous avons pilotés au courant des dernières années. Ce n’est pas tous les jours qu’une opportunité de la sorte se présente, de pouvoir créer un espace naturel de cette envergure. Nous avons saisi l’occasion. Il s’agit d’un bel héritage pour les générations futures.»

Soulignons d’ailleurs que le site a été identifié par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dans le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD), comme étant un boisé d’intérêt métropolitain à conserver, car il recèle un potentiel écologique et éducatif d’une grande valeur.

Le coût du projet

L’investissement a été fait au coût de 1,5 M$, pour un terrain évalué à 1,9 M$. Le montage financier est assuré, en majeure partie, par la vente de terrains déjà identifiés à des fins de parc dans le quartier des Jardins, ainsi que par la compensation qu’Hydro Québec doit verser à la municipalité pour un projet de centre de distribution qui sera implanté à Saint-Eustache.

Les 800 000 $ obtenus de la société d’État pourront être appliqués à l’acquisition du terrain. Par ailleurs, la Ville espère se qualifier pour obtenir des subventions dont l’objectif est de conserver les boisés et les milieux humides.

Tel que répété par les élus présents lors de l’annonce, ce montage financier permet de léguer un héritage vert de qualité aux générations futures, sans pour autant ajouter à la dette de la municipalité et au fardeau fiscal des contribuables.

«Il s’agit d’un élément important dans nos démarches, de faire en sorte que les contribuables ne paient pas les frais de ce projet. Les conditions étaient toutes réunies pour faire l’acquisition du terrain. La transaction est avantageuse et nous avons un plan financier responsable» , ajoute le premier magistrat.

Comité et consultation publique

La Ville a mis sur pied un comité de protection et de valorisation du parc et mandaté l’Institut des territoires afin de proposer une planification basée sur le concept de développement durable. On assure que ce projet devra non seulement faire en sorte de protéger le site, mais également de valoriser le milieu naturel.

Pour appuyer la démarche, un processus de consultation citoyenne sera aussi déployé. Il débutera par un sondage en ligne auquel les Eustachois sont invités à répondre dès maintenant sur la plateforme de consultation publique [http://www.imaginons.saint-eustache.ca » target= »_blank » title= »Consultez notre site pour obtenir plus d’information »>http://http://www.imaginons.saint-eustache.ca].

«La vocation exacte du parc reste encore à définir et il s’agit ici du projet d’une collectivité. Nous voulons laisser une place large à nos concitoyens dans l’élaboration du projet. Cela dit, même le nom du parc sera soumis à la consultation» , de conclure Isabelle Mattioli, conseillère municipale responsable du volet plein air et membre du Comité de protection et de valorisation du parc nature de Saint-Eustache.

Les citoyens seront par la suite invités à une soirée de consultation qui aura lieu à l’automne prochain. Un atelier de coconstruction sera proposé au printemps suivant.

Pour plus de détails concernant cette consultation publique et l’avancement du projet: [http://www.imaginons.saint-eustache.ca » target= »_blank » title= »Consultez notre site pour obtenir plus d’information »>http://http://www.imaginons.saint-eustache.ca].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top