- PUBLICITÉ -
Saint-Eustache accueillera les marcheurs

Plusieurs personnes sont attendues lors de la Marche de la mémoire pour soutenir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Saint-Eustache accueillera les marcheurs

Marche de la mémoire

La Société Alzheimer des Laurentides organise sa 6e édition de la Marche de la mémoire le dimanche 27 mai prochain. Dans les Laurentides, quatre points de marche sont prévus, dont celui à Saint-Eustache, lequel sera sous la présidence d’honneur du Dr Marc Paquin.

Saint-Eustache accueillera les participants pour une deuxième année consécutive. Ces derniers pourront se rassembler à l’arrière de l’église de Saint-Eustache dès midi pour les inscriptions qui peuvent se faire en ligne [www.lamarchedelamemoire.com] ou sur place le jour même. Un kiosque d’information sur la Société Alzheimer et le Dr Marc Paquin seront présents pour répondre aux questions.

Beau temps, mauvais temps, les participants partiront à 13 h à l’arrière de l’église de Saint-Eustache pour faire un petit circuit de 2,5 km. «C’est surtout symbolique, l’objectif est d’amasser des fonds tout en marchant. La clientèle est assez variée, des enfants aux aînés», explique Claudette Painchaud, du conseil d’administration de la Société et responsable du point de marche de Saint-Eustache.

La directrice générale de la Société dans les Laurentides, Catherine Vaudry, précise que cette activité sert à amasser des fonds, à faire connaître les services offerts par la Société, mais aussi sensibiliser la population à cette maladie. Ce sont les 20 sociétés à travers le Québec qui effectueront en même temps la Marche de la mémoire, le 27 mai prochain.

Ce sont 400 marcheurs qui sont attendus dans les Laurentides, dont une centaine à Saint-Eustache. L’an dernier, l’activité a permis d’amasser plus de 22 500 $; pour l’édition 2012, les organisateurs souhaitent dépasser ce montant. «Je tiens à préciser que tous les fonds amassés restent dans les Laurentides pour nos services», déclare la directrice.

Ces services sont l’aide et le soutien autant des familles, des aidants que des personnes atteintes de troubles cognitifs déclarés ou non Alzheimer. À l’heure actuelle, «les ressources du milieu sont importantes», s’exprime le Dr Marc Paquin, qui donne plusieurs conférences sur le sujet.

Comme la maladie évolue de manière différente pour chaque cas, il est très long avant de pouvoir la cerner chez un patient. «Plusieurs recherches se font sur cette maladie, mais il n’y a que trois médicaments qui existent et aucun en prévention», complète-t-il.

L’âge étant le facteur premier de l’apparition de la maladie d’Alzheimer, le vieillissement de la population fera très probablement augmenter le nombre de personnes atteintes dans les prochaines années.

Un fait qui commence déjà à se faire voir comme le souligne la directrice Catherine Vaudry, en énonçant les dernières statistiques: «Ce sont 25 000 nouveaux cas qui ont été enregistrés en 2012 et ce chiffre pourrait doubler en 2030. Au Québec, plus de 100 000 personnes sont atteintes de cette maladie, cependant il n’est pas obligatoire de faire une déclaration de cette maladie. Ces chiffres sont donc basés sur le nombre de déclarations enregistrées, dans la réalité le nombre est sûrement plus élevé.»

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top