- PUBLICITÉ -
Ritha Cossette de retour dans l’arène politique

(Photo Michel Chartrand) - Le maire d’Oka et militant libéral, Yvan Patry, et un natif d’Oka, Martin Guindon, entourent leur candidate, Ritha Cossette.

Ritha Cossette de retour dans l’arène politique

Pour le Parti libéral du Québec

Ça y est! La campagne électorale est lancée et la Mirabelloise Ritha Cossette s’embarque à nouveau dans l’aventure au sein de l’équipe du Parti libéral du Québec.

Elle a officiellement annoncé qu’elle se portait candidate au titre de députée de la circonscription électorale de Mirabel, devant une vingtaine de militants, dans un restaurant d’Oka, le jeudi 6 novembre dernier.

Chaudement applaudie à son arrivée, Mme Cossette pense avoir les compétences qu’il faut pour répondre aux besoins des gens de sa circonscription. «J’ai l’ambition de travailler pour Mirabel. Je viens de Mirabel et je suis, bien sûr, identifiée à un certain maire de Mirabel (son mari est Hubert Meilleur). Si je suis élue, je serai là pour toutes les villes de la circonscription», assure-t-elle.
Étant donné que la campagne actuelle s’amorce moins de deux ans après celle qui a permis l’élection de l’adéquiste François Desrochers, Mme Cossette affirme revenir en étant «assez au courant de ce qui se passe» sur le terrain. «Je veux offrir mes compétences et ma détermination à faire avancer et débloquer les dossiers», déclare-t-elle.

Se disant sensible à la réaction des électeurs face à une nouvelle campagne électorale, elle croit toutefois qu’il était pertinent de le faire.

Professeure de philosophie, la libérale assure que ce n’est pas parce qu’elle est insatisfaite de son emploi qu’elle tente à nouveau sa chance en politique. «Je sais que ça ne suffit pas pour faire avancer les choses. Il faut être dans l’action», estime-t-elle.

Pourquoi le Parti libéral?

Ritha Cossette opte pour le Parti libéral parce que c’est un parti qui met de l’avant la «prospérité économique». «C’est pour l’approche pragmatique de son chef Jean Charest. C’est parce que le parti est capable de relever les défis. Le Parti libéral est l’équipe la plus compétente. C’est pour la pertinence de son programme et le réalisme de ses solutions», indique la candidate.

Elle se dit également fière du bilan libéral à l’échelle du Québec et pour Mirabel, qui regroupe les municipalités de Kanesatake, de Mirabel, d’Oka, de Pointe-Calumet, de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, de Saint-Joseph-du-Lac et de Saint-Placide.

Elle rappelle, entre autres, l’implantation du domaine de l’aéronautique au Québec, du budget de la santé qui a augmenté de près de 50 % dans Mirabel et d’investissements en infrastructures. «Le développement des services publics doit accompagner le développement de la circonscription», soutient-elle.

Estimant que le fait d’être la conjointe du maire de Mirabel a un effet nul sur le vote des électeurs, elle souligne toutefois qu’elle offrira aux élus municipaux un partenariat pour faire avancer les dossiers. Elle souhaite également soutenir les organismes communautaires.

Pour rejoindre ses électeurs, le porte-à-porte ne sera pas privilégié par la candidate. Elle se rendra aux endroits où les gens se rassemblent, comme les clubs de l’âge d’or, mais elle utilisera surtout la voie électronique. «Je veux bloguer tous les jours avec les gens», annonce celle que l’on peut joindre directement à ritha.cossette@plq-mirabel.com.
«Je crois que tous les éléments sont en place pour aller chercher la circonscription de Mirabel», a conclu la candidate libérale.

Pour plus d’information au sujet de la campagne, on peut contacter son équipe à l’adresse suivante: info-campagne2008@plq-mirabel.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top