- PUBLICITÉ -
Revitalisation du Vieux Saint-Eustache: Des idées pour amener «du monde» au moulin

Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, était très attentif aux commentaires des citoyens lors de la consultation publique.

Revitalisation du Vieux Saint-Eustache: Des idées pour amener «du monde» au moulin

Les citoyens en avaient long à dire lors de la consultation publique sur le plan particulier d’urbanisme (PPU) de revitalisation du Vieux Saint-Eustache. Plus d’une quinzaine des cent personnes présentes s’y sont exprimés pour exposer leurs préoccupations et idées pour revitaliser ce secteur.

Le manque de place de stationnement et le manque de restaurants ont été des éléments qui ont souvent été évoqués. « Ça fait 25 ans que je suis dans le Vieux Saint-Eustache et le stationnement a toujours été un problème. Un de mes clients avec qui j’étais au restaurant était nerveux et me demandait s’il devait déplacer son véhicule puisque la limite de temps permise est seulement d’une heure devant le restaurant où nous mangions dans le Vieux Saint-Eustache», a expliqué l’architecte François Grenon, qui a également avancé qu’il serait attrayant d’avoir des restaurants sur le bord de l’eau.

La conseillère municipale Michèle Labelle a pour sa part indiqué que les places de stationnement étaient suffisantes dans le secteur du Vieux Saint-Eustache. «C’est une mauvaise perception que de croire qu’il  n’y a pas assez de place de stationnement, car il y en a 750. Nous pensons à mieux les identifier et à changer les mentalités comme quoi on ne se retrouve pas toujours devant l’endroit où on veut aller et qu’on doit faire un peu de marche avant d’arriver à destination», a expliqué cette dernière.

Mesures incitatives

Des mesures incitatives, comme une diminution de taxes pour attirer des entreprises à s’installer dans le Vieux, ont aussi été énoncés, ce à quoi le maire de la Ville, Pierre Charron a expliqué qu’il n’était pas «légalement possible» de proposer des taux de taxation différents.

L’angle Féré/Arthur-Sauvé

Le président de la Corporation du moulin Légaré, Michel Goyer, a souhaité que l’aspect historique et patrimonial du Vieux Saint-Eustache ne soit pas oublié dans le PPU. Il a aussi fait remarquer qu’une «porte d’entrée» du Vieux Saint-Eustache n’avait pas été identifiée. «À l’angle Féré et Arthur-Sauvé, je vois qu’il n’y a rien de prévu dans le PPU et c’est une porte d’entrée majeure pour aller dans le Vieux Saint-Eustache. C’est le quartier de mon enfance. Il y a des choses à travailler dans ce secteur», a expliqué ce dernier.

Des idées porteuses

Les citoyens dans la salle ont énoncé plusieurs idées porteuses, notamment augmenter la circulation du transport en commun dans le secteur, réaliser des projections extérieures multimédia, prolonger la durée du marché public l’été, avoir des points de services Communauto, valoriser le cimetière et les sentiers qui bordent les rivières des Mille-Îles et du Chêne, mieux entretenir l’éclairage et embellir les vitrines des locaux à louer.

Pour le résident du Vieux-Saint-Eustache et architecte Arnaud Paquin, qui a participé depuis 2012 au Comité de revitalisation du Vieux Saint-Eustache, la rencontre a été constructive. «C’est intéressant de voir que les commentaires et observations des gens présents ce soir reflètent ce dont nous parlions lors des rencontres du comité», a-t-il dit. «La rencontre a été intéressante. Au moins, il y a quelque chose qui est fait», a fait remarquer pour sa part l’Eustachois Pascal Davignon.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top