- PUBLICITÉ -
Reconnaître les initiatives de sauvegarde du patrimoine

Photo Pierre Latour

Reconnaître les initiatives de sauvegarde du patrimoine

Quatrième édition du Mérite patrimonial de Saint-Eustache

Le 24 mai dernier était soirée de remise de prix à Saint-Eustache, où la Ville tenait la quatrième édition de son Mérite patrimonial.À tout seigneur tout honneur, l’activité se tenait au Centre d’art La petite église, au cœur du Vieux-Saint-Eustache, principal pôle d’attraction historique en territoire eustachois – mais pas le seul lieu d’intérêt patrimonial, doit-on préciser.

 

C’est particulièrement vrai lorsqu’on fait le bilan de l’édition 2011, qui avait pour objectif de «récompenser ceux et celles dont les initiatives et les efforts contribuent à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine vivant, bâti, paysager et culturel de Saint-Eustache, pour en perpétuer la richesse et la beauté», indique-t-on au comité des biens des sites patrimoniaux et de la toponymie de la Ville de Saint-Eustache.

En effet, une partie des lauréats qui ont été honorés pour leur travail de conservation l’ont fait sur des bâtiments qui sont à l’extérieur de la zone patrimoniale la plus connue de Saint-Eustache. Dans la première catégorie présentée, nommément Intégration, la Ville a remis le prix aux Cours du Moulin, propriété du Groupe Réseau Sélection, pour des travaux effectués aux 158 et 170, rue Saint-Eustache, un bâtiment mixte accueillant des logements pour personnes âgées et une pharmacie. On s’est fortement inspiré du bâtiment précédent pour la reconstruction.

Le Mérite patrimonial a aussi souligné les travaux effectués par Daniel Joannette et Nancie Ferron, propriétaires du commerce Pure Lavande, en leur remettant un prix dans la catégorie Commerce pour des travaux effectués au bâtiment du 902, chemin Fresnière, qui comporte des planchers originaux et arbore un revêtement extérieur de planches de bois. Ces deux passionnés de maisons anciennes ont aussi reconstruit l’ancienne grange, pour la transformer en bâtiment utilitaire.

Le prix de la catégorie Rénovation a été attribué à Nicolas Samson pour les travaux effectués au bâtiment situé au 97, rue Saint-Louis. Les rénovations, entre autres, sur le revêtement extérieur, les galeries, les colonnes et les corniches, «contribuent grandement à l’amélioration de l’ensemble de la propriété ainsi qu’à son esthétisme», indique-t-on au comité. M. Samson a souligné que ce genre de reconnaissance «donne le goût de s’impliquer».

Le prix Mémoire a été attribué à la Société d’histoire régionale de Deux-Montagnes, qui célèbre ses 50 ans d’existence, d’action et de projets dans les Basses-Laurentides.

La catégorie Restauration a fait deux gagnants ex æquo: tout d’abord, Stéphanie Thériault et Daniel Champagne pour une résidence datant du milieu des années 1850 située au 41, chemin de la Grande-Côte, de même que Sylvain et Isabelle Savard, propriétaires d’une maison située au 809, montée Lauzon, laquelle a déjà accueilli un moulin et une beurrerie.

Cette quatrième édition du Mérite patrimonial de Saint-Eustache s’est terminée par la remise d’un prix Hommage, une nouveauté cette année. Il a été attribué à titre posthume à Gilles Boileau, décédé le 27 décembre 2010. M. Boileau était passionné par l’histoire de la région. C’est Alice Boileau (notre photo en première page) qui a reçu son prix.

Chacun des gagnants recevait une lanterne d’étain martelée et frappée d’une feuille de chêne, œuvre de l’artiste laurentien Paul Simard.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top