- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Quelques données intéressantes en santé

Dans les Laurentides

La région des Laurentides représente à elle seule 6,8 % de la population du Québec, soit 524 021 personnes. Favorisée sur le plan économique, la région affiche un taux d’emploi supérieur à celui du Québec (64 % comparativement à 60 %, en 2006), un taux de chômage plus bas (5,7 % comparativement à 7 % en 2006).

De plus, la population vivant sous le seuil de la pauvreté est de 12 %, contrairement à 16 % pour l’ensemble de la province. Or, c’est au niveau de la scolarisation et du taux de diplomation que la donne s’inverse, puisque la région des Laurentides révélait, en 2004-2005, un taux de décrochage supérieur à celui de la province, soit de 34 % (28 % pour le Québec).

Au regard des habitudes de vie, il faut savoir qu’une proportion importante des 12 ans et plus a adopté des habitudes de vie nuisibles et pouvant augmenter le risque de développer des maladies chroniques. À ce chapitre, notons qu’en 2003, 63 % des gens avouaient consommer moins de cinq fruits et légumes quotidiennement. En 2005, 63 % des adultes n’étaient pas suffisamment actifs, ainsi que les jeunes adolescents (39 %) et les adolescentes (64 %). Parallèlement à ces mauvaises habitudes de vie, il a été noté que la population adulte présentait un embonpoint dans 32 % des cas, une proportion qui tend à croître chez l’homme, surtout avec l’âge. Enfin, 26 % de la population faisait un usage régulier ou occasionnel du tabac.

Santé mentale

La santé mentale affecterait la région des Laurentides, puisque 27 % de sa population dit subir un niveau de stress quotidien assez intense (2005), alors que 6 % des Laurentiens de 12 ans et plus ont eu un diagnostic de trouble de l’anxiété ou de trouble de l’humeur. Pour ce qui est du suicide, 90 décès ont été comptabilisés annuellement, dans une proportion de quatre hommes pour une femme, et ce, entre 2000 et 2004.

Cependant, sur une note plus positive, 79 % de la population dans les Laurentides considère sa santé mentale de très bonne à excellente.

Cancer

Au niveau des données régionales, les statistiques ne sont pas des plus roses puisqu’on dénombre 512 nouveaux cas de cancer pour 100 000 personnes, entre 2000 et 2004 (471 cas pour l’ensemble du Québec). Les hommes sont plus touchés par le cancer que les femmes. Figurent aux trois premiers rangs masculins les cancers du poumon, de la prostate et du côlon-rectum, et du côté féminin les cancers du sein, du poumon, et du côlon-rectum.

Médecins

Parmi les 240 postes de médecin vacants, 216 médecins spécialistes sont répartis de la manière suivante:
– CSSS de Saint-Jérôme: 140;
– CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes: 42;
– CSSS d’Argenteuil: 9;
– CSSS des Sommets: 12;
– CSSS d’Antoine-Labelle: 13.

Une analyse récente a démontré qu’il manquait 129 omnipraticiens à temps plein dans les Laurentides pour assurer les besoins de 1re et 2e lignes. Actuellement, on en compte 464.

Cliniques médicales privées

CSSS de Saint-Jérôme 24

CSSS de Thérèse-De Blainville 19

CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes 12

CSSS d’Argenteuil 1

CSSS des Pays-d’en-Haut 6

CSSS des Sommets 9

CSSS d’Antoine-Labelle 7

TOTAL 78
(Source: Rapport annuel de gestion 2007-2008 de l’Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides.)

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top