- PUBLICITÉ -
Premier engagement pour l’Équipe Fortier

(Photo Yves Déry) - Les candidats de l’équipe de Paule Fortier, pour l’élection municipale à Saint-Eustache, ont présenté leurs engagements en matière de transport en commun et de sécurité. Catherine Giguère, pour le district des Jardins, Benoît Roy, candidat dans le district de la Seigneurie, Paule Fortier, chef de l’équipe, Pierre Hamelin, dans le district Plateau-des-Chênes, et Luc Renaud, pour le district du Carrefour.

Premier engagement pour l’Équipe Fortier

Élections municipales à Saint-Eustache

Des candidats de l’Équipe Fortier ont présenté leur premier engagement électoral en vue du scrutin du dimanche 1er novembre. Pour la candidate à la mairie, Paule Fortier, les priorités, une fois élue, seront de bonifier le service du transport en commun et de rehausser le sentiment de sécurité des citoyens.

Selon les membres de l’Équipe Fortier, la Ville de Saint-Eustache ne représente pas un exemple de réussite en matière de sécurité. Pour appuyer leur propos, les candidats rappellent les récents résultats de l’étude sur l’indice du bonheur des citoyens dans les municipalités du Québec, réalisée entre 2006 et 2009.
«Rappelons que Saint-Eustache a terminé 28e sur 35 villes au Québec. Un très mauvais résultat», a mentionné Pierre Hamelin, candidat du district Plateau-des-Chênes. Dans le même sens, les candidats ont abordé les résultats des statistiques du Service de police de Montréal, présentés en janvier 2009, indiquant que certaines villes de la couronne nord comme Sainte-Thérèse, Deux-Montagnes et Saint-Eustache ont toutes des taux de criminalité plus élevés que la moyenne québécoise.

Afin d’améliorer la situation, l’Équipe Fortier propose une série d’engagements. «Une ville où les aînés sont de plus en plus nombreux et où plusieurs jeunes familles choisissent de vivre doit s’assurer de disposer des moyens pour apporter une attention efficace aux besoins et à la sécurité de ces deux clientèles. Qu’il s’agisse de la sécurité routière, du sentiment de sécurité à toutes les heures du jour ou du transport collectif, nous estimons que la Ville de Saint-Eustache peut en faire plus, et c’est ce que nous proposons de faire», a exprimé Mme Fortier.

Comme engagement, l’Équipe Fortier veut mettre des efforts pour réduire la vitesse dans les zones résidentielles. «Malgré les campagnes de prévention, les gens s’inquiètent des excès de vitesse dans les zones résidentielles. Nous formerons des comités de quartier avec les citoyens au lendemain des élections», a indiqué Pierre Hamelin, précisant qu’une attention sera portée pour améliorer les passages pour piétons sur le boulevard Arthur-Sauvé et de renforcer la sécurité des cyclistes sur les pistes cyclables. L’Équipe Fortier veut également améliorer l’éclairage dans les parcs de la municipalité et introduire des préventionnistes à vélo.

Concernant le transport collectif, les candidats souhaitent bonifier le service en introduisant des circuits express vers le train de banlieue, améliorer la desserte et voir à coordonner les horaires d’autobus avec ceux du train. «Deuxième ville en importance dans la région des Laurentides, Saint-Eustache n’a pas encore une gare de train de banlieue sur son territoire. Bien que le projet d’une gare soit bien avancé, nous voulons maintenir la pression pour qu’il se réalise dans un avenir prochain», a confié Benoît Roy, candidat dans le district de la Seigneurie et opposant au projet de l’hippodrome-casino.

Finalement, l’Équipe Fortier veut créer un comité des usagers eustachois du transport régulier et adapté. «L’administration actuelle a entre les mains le fruit d’une consultation populaire sur la sécurité, tenue en 2006. Trois ans plus tard, on constate dans le porte-à-porte que plusieurs des préoccupations exprimées par les citoyens sont toujours bien présentes», a conclu Mme Fortier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top