- PUBLICITÉ -
Portrait de sept MRC des Laurentides

(Photo Michel Chartrand) - La présentation de la MRC de Deux-Montagnes a été faite par le maire de Deux-Montagnes, Marc Lauzon, qui s’est dit heureux du fait que la politique régionale culturelle sera débattue sous peu.

Portrait de sept MRC des Laurentides

Colloque régional sur l’identité des Laurentides

Débattre sur une question identitaire nécessite une connaissance approfondie et accrue des éléments qui la composent. Pour se faire, le Conseil de la culture des Laurentides, par le biais de son Colloque régional sur l’identité des Laurentides, a introduit dans sa programmation la présentation des huit MRC des Laurentides.

MRC de Thérèse-De Blainville

Invités à dévoiler les grandes lignes de la MRC de Thérèse-De Blainville, Perrine Lapierre et Jean Goulet, tous deux rattachés aux dossiers régionaux et métropolitains de la MRC de Thérèse-De Blainville, ont dressé un portrait fort constructif de la région. Avec une croissance qui devrait, dit-on, se poursuivre, il est à noter que la MRC de Thérèse-De Blainville est tout de même déficitaire à plusieurs niveaux. Citons les salles de spectacle, les institutions musicales, les musées et les sites protégés, comparativement au reste du Québec. Fait à souligner, la MRC de Thérèse-De Blainville est l’instigatrice d’un important document sur le déséquilibre des ressources gouvernementales qui a mis en lumière le peu d’investissements gouvernementaux nécessaires au maintien des services offerts à une région en pleine expansion.

MRC de la Rivière-du-Nord

La MRC de la Rivière-du-Nord vit actuellement une croissance démographique phénoménale. L’attraction de la nature, la proximité des grands centres et du train de banlieue, ainsi que l’accessibilité des terrains augmentent de façon significative son attrait. La MRC contribue financièrement à de nombreux projets culturels. Par le biais de subventions, elle permet à des organisations culturelles de se développer. L’appui aux artistes est privilégié, affirme Roland Charbonneau, maire de Saint-Colomban.

MRC des Pays-d’en-Haut

Le maire de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, André Charbonneau, a décrit les limites géographiques de la MRC des Pays-d’en-Haut en incluant aussi l’historique de cette région qui a vu naître quelques grands classiques du petit écran. Les sites historiques de cette région sont considérés comme sacrés, voilà pourquoi la création d’un fonds culturel et patrimonial s’imposait.

MRC de Mirabel

L’expropriation dont ont été victimes les 11 villages de la MRC de Mirabel aurait fait perdre le sentiment d’appartenance à ses résidants. Cette explication, avancée par Jean Goulet et Steve Larose (représentants de la MRC de Mirabel), expliquerait également la culture complexe de Mirabel. Si, aujourd’hui, l’on souhaite donner une vocation aéronautique à Mirabel, en créant un parc industriel entre les autoroutes 15 et 50, d’autres projets sont encore sur la sellette, dont notamment le projet Lac-Mirabel qui n’a pas perdu de sa force.

MRC des Laurentides

Louise Cossette, directrice générale adjointe du CLD de la MRC des Laurentides, a dressé un portrait flatteur de cette région qui connaît aussi une croissance démographique importante de l’ordre de 37 %. Le secteur touristique (pensons à la Station Mont Tremblant) est un moteur économique puissant pour cette MRC qui a opté pour une réglementation sévère en ce qui concerne ses rives, ses milieux humides et ses cours d’eau.

MRC de Deux-Montagnes

La présentation de la MRC de Deux-Montagnes a été faite par le maire de Deux-Montagnes, Marc Lauzon, qui s’est dit heureux du fait que la politique régionale culturelle sera débattue sous peu. Cette MRC, qui attire un bon nombre de jeunes familles en raison de la proximité des centres urbains et du train de banlieue, compose aussi avec une double appartenance, soit celle de Montréal et des Laurentides.

MRC d’Argenteuil

La MRC d’Argenteuil est reconnue pour son patrimoine riche et vivant, selon son agente de développement culturel, Catherine Lapointe. Le développement des cours d’eau (rivière des Outaouais, rivière du Nord, la Rouge) a façonné un environnement culturel important. Cette MRC, qui est la première à avoir adhéré au programme Villes et villages du patrimoine, a développé des circuits patrimoniaux importants, tels le périple patrimonial Saint-André-d’Argenteuil, la Route des arts, etc.

MRC d’Antoine-Labelle

Soulignons que la MRC d’Antoine-Labelle a décliné l’invitation du Conseil de la culture des Laurentides de participer au colloque.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top