- PUBLICITÉ -
Pleins feux sur la 15e Francofête

(Photo Michel Chartrand) - C’est à la bibliothèque de Sainte-Thérèse que le coup d’envoi de la 15e Francofête a été donné par la présidente de la section régionale de l’Association Québec-France, Marie-Andrée Petelle.

Pleins feux sur la 15e Francofête

Du 4 au 27 mars

Mandatée par l’Office québécois de la langue française, l’Association Québec-France est à mettre la touche finale en vue de la 15e Francofête, laquelle se déroulera du 4 au 27 mars prochains.

«Parce que la langue française, c’est important d’en parler», lançait Marie-Andrée Petelle, conseillère municipale à la Ville de Sainte-Thérèse et présidente de la Porte des Laurentides, une des régionales de l’Association.

Dans la région, diverses célébrations seront mises en branle, comme la dictée Grand public constituée de 300 mots et composée par Noëlle Guilloton, coauteure, entre autres, de l’ouvrage Le français au bureau. La dictée sera lue le 20 mars, à 14 h, dans les bibliothèques municipales de Sainte-Thérèse, Saint-Eustache, Lachute et Saint-Jérôme.

Un prix sera remis par l’Association Québec-France au gagnant de chaque bibliothèque ainsi qu’aux trois meilleures copies au niveau régional. De plus, la meilleure copie de la région sera acheminée au bureau national de l’Association pour les prix du concours national. Les inscriptions peuvent se faire par le biais des bibliothèques municipales de votre secteur.

Dans le domaine scolaire, une dictée trouée est également proposée par Québec-France Porte des Laurentides, en collaboration avec la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) et le Syndicat des enseignants du secondaire des Basses-Laurentides (SESBL). Le texte mettra à l’épreuve les connaissances orthographiques et grammaticales des participants des deux cycles du secondaire.

Petit bémol, à ce jour, seules trois écoles ont confirmé leur participation, soit les écoles secondaires d’Oka, du Harfang, à Sainte-Anne-des-Plaines, ainsi que la polyvalente Deux-Montagnes. «L’invitation a été envoyée à toutes les directions des écoles secondaires des Basses-Laurentides. J’ai même fait suivre l’invitation aux professeurs de français de ces écoles», déplore Mme Petelle.

Déçue du peu de réponses reçues (d’autant que l’activité, en plus d’être gratuite, comporte son lot de prix, gracieuseté de l’Association Québec-France, de la CSSMI et du SESBL), Mme Petelle promet un suivi plus rigoureux en vue de la prochaine édition. «Si je suis toujours à la présidence de la Porte des Laurentides, dès septembre je m’y mets afin que la dictée soit inscrite au calendrier scolaire», assure-t-elle.

Écrivains publics et Soirée feu de mots

Outre les dictées, d’autres activités auront lieu, entre autres deux journées Écrivains publics. Une première qui se déroulera au Resto Pop Thérèse-De Blainville, situé au 61, rue Blainville Ouest, à Sainte-Thérèse, les 15 et 16 mars, alors que les écrivains Monique Lajeunesse Kingsbury et Jean-Paul Richer viendront rencontrer les gens, à 11 h 15 et 13 h 15. Enfin, une Soirée feu de mots se déroulera le jeudi 24 mars, de 19 h 15 à 20 h 30, à la bibliothèque de Sainte-Thérèse. «Les gens sont invités à venir lire des textes, des poèmes ou autres, ou simplement à venir écouter ces lectures», indique Mme Petelle. Pour soumettre votre projet de lecture et sa durée, composez le 450-434-1440, poste 2400.

Rappelons que Sainte-Thérèse a été la ville d’accueil de la Francofête, en 2002. Cette année, c’est la Ville de Lévis qui assume ce rôle.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top