- PUBLICITÉ -
Myriophylleaepi

La présence de la myriophylle à épi (sur la photo) et de la châtaigne d’eau a été confirmée dans la partie sud du lac des Deux Montagnes.

Plantes aquatiques exotiques envahissantes sur le lac des Deux Montagnes

En collaboration avec la MRC de Deux-Montagnes, l’équipe du Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL) effectue cet été une dizaine de jours de patrouille sur le lac des Deux Montagnes. Cette patrouille vise à détecter la présence et à délimiter les zones d’infestation d’espèces de plantes aquatiques exotiques envahissantes (PAEE) dans le secteur nord-ouest du lac.

La situation actuelle des plantes aquatiques exotiques envahissantes sur le lac des Deux Montagnes est peu documentée. La présence de deux de ces espèces a été confirmée dans la partie sud du lac des Deux Montagnes, soit le myriophylle à épi et la châtaigne d’eau. La propagation de ces espèces jusqu’au nord du lac et dans la rivière des Outaouais est très probable, explique-t-on par voie de communiqué.

Le lac des Deux Montagnes et, par extension, la rivière des Mille Îles, sont vulnérables à l’infestation de plantes aquatiques exotiques envahissantes en raison de leur faible profondeur et du nombre élevé de plaisanciers les naviguant.

Cartographier les espèces

La première étape consiste à sillonner les zones de faible profondeur, qui représentent un habitat idéal pour l’implantation des plantes aquatiques exotiques envahissantes. Suivent ensuite, advenant le cas où l’équipe croise un plant de PAEE, l’analyse et l’échantillonnage d’une partie du plant. Si la présence d’une PAEE est confirmée, l’équipe note sa position. Ces informations permettront de cartographier la présence des différentes espèces de PAEE retrouvées sur la zone étudiée.

La superficie totale patrouillée est de 35 km2, soit le secteur du lac des Deux Montagnes se trouvant entre la municipalité de Saint-Placide et le parc national d’Oka.

Parallèlement à l’identification et à la délimitation de plantes aquatiques exotiques envahissantes, une patrouille terrestre est organisée. Certaines espèces de plantes exotiques terrestres ou émergentes envahissent les rives du lac des Deux Montagnes. La MRC de Deux-Montagnes a donc mandaté le COBAMIL pour inventorier cinq secteurs bien précis, totalisant plus de 7 km de berges.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top