- PUBLICITÉ -
Penser autrement, c’est possible?

La première conférence organisée de la saison 2011 des Belles Rencontres a fait salle comble, le 15 mars dernier, au Centre de formation continue des Patriotes.

Penser autrement, c’est possible?

Si les événements, conjugués à nos pensées, nos émotions et nos comportements comportaient des liens que nous soupçonnons mal et qui influent directement sur notre humeur, et par le fait même, notre niveau de bonheur?

C’est sur ces bases que la première invitée de la saison 2011 des Belles Rencontres, Micheline Hardel, a basé sa conférence qui portait, à juste titre le titre Et si je pouvais penser autrement! Mme Hardel, qui travaille avec une équipe de psychiatres à la Polyclinique Concorde de Laval, a prononcé sa conférence devant une salle comble le 15 mars dernier au Centre de formation continue des Patriotes. Son sujet: l’utilisation, dans la vie de tous les jours, de l’approche cognitivo-comportementale, qui s’intéresse au processus de pensée des personnes et à leurs comportements en lien avec celui-ci.

D’entrée de jeu, Mme Hardel explique que chacun d’entre nous s’occupe et se préoccupe d’une foule de sujets comme les enfants, le travail, les loisirs et l’hygiène corporelle. «Mais quand prend-on le temps de s’occuper de notre hygiène mentale?», s’interroge la conférencière: «Nous arrive-t-il de nous dire des choses comme: Pourquoi je me sens toujours comme ça?, il ou elle n’aurait pas dû… il n’y a rien qu’à moi que ça arrive, pourquoi j’endure ça? Parfois, c’est intense, parfois, c’est passager, mais c’est toujours dérangeant. Primo, la conférencière dit qu’il faut prendre du temps pour travailler sur nous-mêmes, sur deux aspects, le mot clé étant: travail. Il faut d’abord chercher les causes et les questionner, les comprendre, les diminuer. Ensuite, il faut accepter les choses qu’on ne peut pas changer.» Nous avons tous un bagage génétique et une histoire de vie.

L’objectif de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) n’est pas de tout changer et de repartir à zéro, mais plutôt de travailler sur les pensées et les émotions dysfonctionnelles pour être en mesure de modifier nos comportements.

Prochaine conférence

La deuxième conférence d’une série de quatre aura lieu le mardi 29 mars prochain, à compter de 19 h 30, au Centre de formation continue des Patriotes. Elle portera sur le plaisir de bien manger. Pour l’occasion, la nutritionniste Isabelle Thibault abordera des sujets comme le fait de cuisiner pour augmenter le plaisir de manger, d’aller au-delà des bienfaits des aliments et des différentes mises en garde que l’on peut retrouver et de voyager pour stimuler le plaisir.

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top