- PUBLICITÉ -
Opération Nez Rouge a reconduit 601 automobilistes de plus qu’en 2008

L’Opération Nez Rouge (et sa mascotte bien connue) suscite de plus en plus de comportements responsables, durant le temps des fêtes.

Opération Nez Rouge a reconduit 601 automobilistes de plus qu’en 2008

Campagne régionale 2009

Les automobilistes de la région ont vraisemblablement été plus responsables au cours de la période des fêtes de 2009, relativement à la conduite avec facultés affaiblies. L’organisation d’Opération Nez Rouge pour les régions de Laval et des Basses-Laurentides, dont le maître d’œuvre est Sports-Laval, a effectué un total de 2 646 raccompagnements entre le 4 et le 31 décembre 2009, soit une augmentation de 601 raccompagnements (29,4 %) par rapport à la campagne de 2008.

Selon Simon Dufour, coordonnateur régional d’Opération Nez Rouge, cette hausse marquée est attribuable aux efforts de visibilité qu’a multipliés Opération Nez Rouge au cours des dernières semaines. M. Dufour note que le message de sécurité routière diffusé par l’organisation a bien passé. «Nos initiatives de visibilité dans les médias écrits et télévisés ont eu une influence positive sur les citoyens. Ils ont bien réagi. Toutefois, le fait qu’on soit pratiquement sortis de la récession a sûrement incité plus de gens à célébrer en 2009, mais de manière responsable», a-t-il mentionné au moment de faire le bilan de la dernière campagne.

Simon Dufour n’écarte pas non plus la possibilité que les nouvelles dispositions prévues au projet de loi déposé par la ministre des Transports du Québec, Julie Boulet, afin d’abaisser la limite de 0,05 gramme d’alcool par 100 ml de sang et de mettre en place une politique de tolérance zéro pour les automobilistes de 21 ans et moins ait engendré un certain effet dissuasif avant même leur entrée en vigueur.

Dans tout le Québec, ce sont 54 569 raccompagnements qui ont été effectués par 38 252 bénévoles répartis dans 61 régions, soit 2 925 de plus que l’an passé. Comme chaque année, la fin de semaine avant la fête de Noël a été la plus achalandée de la campagne, avec pas moins de 13 946 raccompagnements à travers la province. Précisons aussi que 30 % des utilisateurs du service de raccompagnement avaient moins de 30 ans.

Autre élément notable au bilan régional d’Opération Nez Rouge: l’accroissement du nombre de bénévoles engagés dans l’aventure. Ce nombre a atteint 1 300 cet hiver, soit 500 de plus qu’en 2008. «Fait intéressant, une grande proportion de ces bénévoles était âgée entre 25 et 32 ans», souligne M. Dufour. La tendance quant à la difficulté à recruter une relève au sein des effectifs bénévoles semble donc s’inverser. «Il faut dire que notre tournée de recrutement et de sensibilisation dans une vingtaine d’établissements d’enseignement (écoles secondaires, cégeps et centres de formation professionnelle) et centres commerciaux sur le territoire desservi a grandement contribué à convaincre les gens à joindre nos rangs», a ajouté le coordonnateur régional.

Simon Dufour a d’ailleurs déjà assuré qu’il agirait à ce titre pour une troisième année consécutive au cours de la campagne de 2010 qui s’échelonnera du 3 au 31 décembre. Il s’agira alors d’une 27e campagne à l’échelle provinciale, mais d’une 25e pour les régions de Laval et des Basses-Laurentides.

Une telle stabilité au poste de coordonnateur est plutôt rare alors que généralement il est occupé par une personne différente chaque année, au sein des organisations régionales. Avant d’accepter le rôle de coordonnateur pour la première fois en 2008, Simon Dufour a agi comme bénévole pendant 10 ans au sein d’Opération Nez Rouge Laval/Basses-Laurentides. «Je dois avouer que ça aide au bon déroulement des activités puisqu’une personne en terrain connu maîtrise plus rapidement les particularités du métier», de dire en toute humilité M. Dufour.

Les profits de la campagne régionale de 2009 d’Opération Nez Rouge, encore non officiellement comptabilisés, seront, comme le veut la tradition, versés à des organismes dédiés à la jeunesse et au sport amateur. Parmi les organismes choisis pour 2009 figurent l’Association régionale du sport étudiant Laurentides-Lanaudière (ARSELL) qui octroiera une bourse à deux de ses écoles iso-actives, soit une au primaire et l’autre au secondaire.

La campagne de 2008 avait permis à Sports-Laval de distribuer 40 000 $ en bourses à plusieurs athlètes locaux.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top