- PUBLICITÉ -
Normand Renaud sera candidat indépendant


Normand Renaud sera candidat indépendant

Élections partielles à Saint-Eustache

Un second candidat a annoncé publiquement son intention de briguer les suffrages à l’élection partielle du 2 décembre prochain dans le quartier des Érables, à Saint-Eustache. Il s’agit de Normand Renaud, un résidant du chemin Rivière-Nord.

Après Janique-A. Danis, qui a confirmé, il y a quelques semaines déjà, qu’elle s’alignerait avec le parti du maire Pierre Charron, c’est à titre de candidat indépendant que M. Renaud annonce sa candidature. «Il est de ma responsabilité de siéger au conseil municipal de Saint-Eustache afin de représenter les intérêts et les préoccupations des résidants du quartier des Érables et de collaborer avec tous les membres du conseil de ville afin de mener à bien, et ce, selon mes convictions, les intérêts de notre ville», a-t-il déclaré.

En entrevue avec L’ÉVEIL, M. Renaud a fait valoir qu’il estime qu’un troisième conseiller ne faisant pas partie de l’équipe du maire – il en existe déjà deux, soit André Biard et Denis Paré –, «ça ne sera pas de trop» à la mairie de Saint-Eustache. «Les personnes n’ont pas toutes de la facilité à poser des questions, on n’est pas tous des notaires ou des avocats pour bien poser les questions», dit-il, critiquant l’attitude du maire Pierre Charron, par certains moments, dans les séances. D’ailleurs, M. Renaud est un habitué des séances du conseil municipal. «La Ville a besoin d’un autre conseiller indépendant qui saura poser les bonnes questions, dit-il. Soyez assuré de mes convictions profondes en matière d’intégrité, d’équité et de transparence.»

M. Renaud est natif du quartier des Érables et il y habite toujours. Ceux qui le connaissent savent qu’il est le fils de Rose Desormeaux et Jean Renaud, qui ont été cultivateurs dans ce secteur de la ville. Retraité de Bell Canada depuis 2004, il compte 33 années de services pour l’entreprise au cours desquelles il a été technicien dans les secteurs résidentiel et commercial, notamment responsable de l’aéroport de Mirabel.

Au chapitre de son engagement bénévole, il a été membre des Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache, directeur du Club Volksmarche La Foulée et responsable de Sentier Québec à la Fédération québécoise de la marche.

Il s’est dit surpris de l’appui qu’il obtient jusqu’à maintenant de la part des citoyens du quartier, lui qui a essentiellement rencontré des résidants de la partie rurale et des voisins. Il entend d’ailleurs poursuivre sa rencontre des gens du quartier avant de présenter son programme électoral.

«Je suis surtout à l’écoute des gens, j’ai l’intention de recueillir les suggestions des gens sur ce qu’ils veulent améliorer», dit M. Renaud, qui précise ne pas avoir de machine électorale derrière lui. Il estime que Daniel Goyer a fait du bon travail comme conseiller, mais que trop d’argent est investi sur des projets qui auraient pu attendre: «On nous dit qu’on n’est pas plus endettés que les autres, mais 110 millions, je trouve que ça fait beaucoup.»

M. Renaud est d’accord avec l’idée de tenir un débat avec son opposante Janique-A. Danis, et il précise qu’il ne s’en va pas au conseil pour «tout contester et être en guerre». Il affirme avoir beaucoup de temps à offrir et être très confiant des appuis qu’il obtient.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top