- PUBLICITÉ -
Nomination de Claude Carignan au Sénat

M. Claude Carignan siégera au Sénat canadien.

Nomination de Claude Carignan au Sénat

Il poursuivra son rôle de maire de Saint-Eustache

Le maire de Saint-Eustache, M. Claude Carignan, à la suite de sa nomination au Sénat du Canada, a tenu à souligner qu’il continuera d’assumer son rôle de maire. Il a été nommé sénateur jeudi dernier par le premier ministre Stephen Harper, en même temps que huit autres, dont l’ex-entraîneur de hockey Jacques Demers.

Dans la législation canadienne, rien ne l’empêche d’occuper la double fonction de maire et de sénateur. En même temps, M. Carignan a annoncé qu’il demeurera candidat à la mairie de Saint-Eustache pour les élections municipales du dimanche 1er novembre prochain, souhaitant ainsi poursuivre le travail déjà engagé.
«Le travail de sénateur est un travail à temps partiel, qui laisse beaucoup de flexibilité. La plupart des sénateurs poursuivent parallèlement une autre carrière. En demeurant maire, je ne crée pas un précédent, loin de là! Dans l’histoire du Sénat, plusieurs hommes politiques ont assumé la double fonction de sénateur et de maire, dont le maire de Vancouver, M. Cambell, le maire de Montréal, M. Sarto Fournier, de 1957 à 1960, ainsi que le maire de Sherbrooke, en 1950, jusqu’au fondateur du Mouvement Desjardins, M. Alphonse Desjardins, qui a été maire de Montréal au début du dernier siècle tout en siégeant au Sénat», a précisé M. Carignan.

De plus, M. Carignan a mentionné que la presque totalité des maires qu’a connus Saint-Eustache a, tout comme lui, poursuivi des activités professionnelles en parallèle. «Jusqu’à présent, j’ai assumé, sans aucune contradiction, mon rôle de maire, tout en continuant à œuvrer à mon cabinet d’avocats et à siéger au sein de plusieurs instances régionales et nationales. Dans l’avenir, j’entends réduire au minimum mes activités à mon cabinet, pour me limiter à un rôle d’avocat-conseil. En ce qui a trait à mes activités au sein d’autres organismes, je ne conserverai que celles qui ont un impact direct sur le développement et l’avenir de notre ville. Au surplus, puisque je suis nommé dans la division sénatoriale Mille-Îles, c’est donc dire qu’en étant sénateur, je représenterai les intérêts des citoyens de ma ville et de ma région au Sénat, ce qui ne peut que constituer un plus», a poursuivi le maire de Saint-Eustache.

En conclusion, M. Carignan a soutenu que de demeurer à la mairie de Saint-Eustache était un choix de cœur pour lui. «Cette ville, j’y suis profondément attachée. J’y ai donné le meilleur de moi-même ces neuf dernières années. Il reste encore du travail à faire, dans la continuité de ce que mon équipe et moi avons accompli ces dernières années. Et j’ai toujours autant le goût de m’investir pour mener à terme le travail amorcé.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top