- PUBLICITÉ -
Toron

La famille Charbonneau a tourné la page sur le meurtre de Toron.

Nid’Otruche: le meurtre de Toron transformé en positif

On a profité du lancement de la 20e saison chez Nid’Otruche à Saint-Eustache, le 4 mai, pour rendre hommage à Toron, cette autruche assassinée à coups de couteau, le 3 septembre 2016. C’est avec la gorge nouée que le propriétaire de l’entreprise familiale du chemin Fresnière, Nicolas Charbonneau, a bien voulu revenir sur cet évènement malheureux.

«Ça va mieux, mais quand j’y repense, je me replonge toujours dedans. Je suis une personne assez sensible, donc j’essaie de ne pas trop y penser», a indiqué M. Charbonneau lorsque questionné à ce sujet. Il a ajouté que l’enquête sur la mort de Toron a suivi son cours, mais n’a malheureusement pas mené à une arrestation formelle.

«Notre enquêteur a fait un super bon travail. C’est un homme merveilleux. Toutefois, il n’est pas parvenu à réunir assez de preuves pour aller devant la justice avec les gens concernés, et ce, même si, au fond de son cœur et avec son intuition d’enquêteur, il est certain d’avoir mis le doigt sur les bonnes personnes.»

À la lumière de ces informations, les Charbonneau n’ont donc eu autre choix que de tourner la page sur le décès de l’autruche qu’ils considéraient comme un membre de la famille. Rappelons que des individus s’étaient introduits dans la serre abritant les mâles reproducteurs, l’automne dernier, avant de s’en prendre à l’animal qui avait été démembré.

«Nous avons voulu sortir de cette énergie lourde là et la transformer en quelque chose de positif en mettant de l’avant de nouveaux projets qui nous animent beaucoup», a expliqué M. Charbonneau.

Plusieurs nouveautés

Signe que Nicolas Charbonneau et les siens ont bel et bien choisi d’aller de l’avant, le 4 mai, lors du lancement de la saison, la toute nouvelle mascotte de l’entreprise, prénommée Nico et dessinée par son fils, a été présentée aux nombreux invités présents. On a également profité de cette occasion pour dévoiler la nouvelle chanson thème de Nid’Otruche, composée par Nicole Massicotte et interprétée par sa fille Noémie. Les visiteurs pourront d’ailleurs entendre cette chanson à différents moments du jour entre mai et octobre, mois durant lesquels on les accueille chez Nid’Otruche.

«Nos visites guidées pour le public, pour les groupes scolaires, les garderies et les camps de vacances représentent aujourd’hui notre deuxième source de revenus, après la viande», d’indiquer M. Charbonneau qui dit accueillir pas moins de 50 000 visiteurs par année sur sa ferme de Saint-Eustache.

Pour en savoir plus: [nidotruche.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top