- PUBLICITÉ -
Mise sur pied de la 79e minibibliothèque du Québec

(Photo Michel Chartrand) - C’est en compagnie de plusieurs apprenants que les formatrices du CAPP, Marie-Claude Tremblay et Chantal Thérien, accompagnées de Ghislaine Jetté, ont dévoilé la nouvelle minibibliothèque du CAPP.

Mise sur pied de la 79e minibibliothèque du Québec

Centre d’alphabétisation populaire des Patriotes

Depuis une quinzaine d’années, 80 minibibliothèques ont été créées au Québec, dont la moitié ont été élaborées par des centres d’éducation aux adultes, des centres d’alphabétisation et des groupes d’éducation populaire. Au cours des cinq dernières années seulement, une quarantaine de nouvelles minibibliothèques ont vu le jour. Celle créée par le Centre d’alphabétisation populaire des Patriotes, le CAPP, porte le numéro 79.

«Nous avons eu trois semaines pour monter notre minibibliothèque», indique Marie-Claude Tremblay, formatrice au CAPP. Trois semaines au cours desquelles Mme Tremblay et ses apprenants ont dû choisir des livres, les étiqueter, apposer leur fiche d’emprunt et envoyer le tout pour approbation. «On avait tellement hâte que la boîte bleue nous revienne», ajoute Mme Tremblay.

Qu’est-ce qu’une minibibliothèque?

Mais qu’est-ce qu’une minibibliothèque? C’est une bibliothèque dont les livres, tous choisis par de nouveaux lecteurs et des apprenants, doivent contenir dans une boîte bleue fournie par le Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine (CDEACF). Pour ce faire, un budget de 750 $ est alloué. Grâce à ce montant, le CAPP a pu faire l’acquisition de 55 livres. «Je tiens d’ailleurs à remercier les employés de la librairie Les Arcades qui nous ont accompagnés dans notre démarche», a rajouté Mme Tremblay. Un autre montant de 300 $, consenti cette fois par son conseil d’administration, a en outre permis au CAPP de renflouer sa propre bibliothèque.

Ces minibibliothèques circulent partout au Québec à travers les différents centres voués à l’alphabétisation. Chacune d’elles demeure environ quatre mois au même endroit. «Dans quelques mois, votre minibibliothèque partira à la conquête de la francophonie canadienne. Je suis certaine que ces gens apprécieront vos choix en matière de livres», a souligné Ghislaine Jetté, coordonnatrice au CDEACF.

Offertes aux organismes d’alphabétisation des adultes du Québec et de la francophonie canadienne, les minibibliothèques offrent aux apprenantes et aux apprenants en alphabétisation l’occasion de feuilleter des livres, d’en emprunter et même de les partager avec leurs enfants. Pour contacter le CAPP, composez le 450-473-2277.

Fondation pour l’alphabétisation

Par ailleurs, le dévoilement de la minibibliothèque du CAPP s’est déroulé dans le cadre du 20e anniversaire de la Fondation pour l’alphabétisation. Espérant mettre un terme au lourd silence entourant l’analphabétisme et faire davantage connaître sa cause, la Fondation lancera, ce mois d’octobre, une vaste campagne de sensibilisation.

Rappelons qu’au Québec, 2,5 millions de personnes éprouvent des difficultés à lire, alors qu’un adulte sur six est complètement analphabète. Combinée au choc démographique, cette situation fait de la formation de base une question cruciale et un enjeu majeur sur les plans économique et social. Avec cet anniversaire, la Fondation souhaite redonner espoir à ces centaines de milliers de personnes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top