- PUBLICITÉ -

Crédit photo Pierre Latour Rodolphe Parent, président de la Ligue d'action civique, serrant la main de Pierre-Paul Meloche, chef de Mouvement citoyen Mirabel, entouré des candidats de son équipe.

Le MCM adhère aux principes de la Ligue d’action civique

En présence du président de la Ligue d'action civique, Rodolphe Parent, le chef du Mouvement citoyen Mirabel (MCM) et candidat à la mairie mirabelloise, Pierre-Paul Meloche, et les candidats de son équipe aux postes de conseillers municipaux ont dévoilé une liste de 10 engagements qu’ils entendent respecter s’ils sont élus le 5 novembre prochain.

Ces engagements s’inscrivent dans l’esprit de ceux mis de l’avant par la Ligue d’action civique en matière de bonne gouvernance, un organisme fondé en 2011 qui prône trois valeurs, à savoir une saine gouvernance des villes, des commissions scolaires et autres administrations locales; une plus grande participation des citoyens à l’administration locale (vigilance, arbitrage); ainsi qu’un plus grand engagement des citoyens dans les élections, y compris en tant que candidat

Plus précisément, la Ligue d’action civique propose, cette année, en marge des élections municipales du 5 novembre prochain, à l’ensemble des candidats de la province, de signer une liste de sept engagements électoraux. Ces derniers portent sur l’éthique, la transparence, la fonction publique, ou encore, les contrats publics.

À ce jour, 45 candidats, répartis dans 11 municipalités et villes à travers le Québec, ont promis, s’ils sont élus, de respecter ces différents engagements et l’esprit de ceux-ci. Ceux du MCM sont les troisièmes provenant d’une municipalité et ville de la région des Laurentides, après Brownsburg-Chatham et Prévost.

La politique municipale en période de transition

Pour Pierre-Paul Meloche, l’élu est redevable envers le citoyen. «En ce sens, les candidats du MCM s’engagent à faire plus que la simple reddition de comptes prévue par la Loi, envers vous, les citoyens. Ils s’engagent à vous tenir informé de l’avancement de nos travaux en lien avec tous nos engagements électoraux de façon continue, lors du prochain mandat, tout en demeurant le plus facile d’accès», d’expliquer le chef du MCM.

Toujours selon le candidat à la mairie, la politique municipale au Québec est en période de transition depuis la commission Charbonneau qui a enquêté, on s’en rappelle, sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction et éclaboussé plusieurs élus et fonctionnaires, ainsi que de nombreux entrepreneurs.

À son avis, la politique municipale «doit se rajeunir, l’implication citoyenne doit prendre de plus en plus de place et en fin de compte, la politique doit refléter de plus en plus la population qu’elle représente».

«Allant de pair avec les valeurs du parti et de chaque candidat, tous ont donc décidé d’adhérer à ces engagements afin de démontrer leur sérieux quant à leur intégrité et leur imputabilité. La Ligue d’action civique surveillera et évaluera en cours de mandat le respect de la tenue de ses engagements», de conclure M. Meloche.

Pour connaître la liste des engagements de la Ligue d’action civique, il suffit de consulter le [www.actioncivique.org/engagement-lectoral].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top