- PUBLICITÉ -
Martin Robitaille a le vent dans les voiles

Martin Robitaille en pleine action sur son voilier de compétition.

Martin Robitaille a le vent dans les voiles

Mais qui est donc Martin Robitaille? Martin est un jeune de 18 ans, qui va au collège Lionel-Groulx en sciences de la nature, dans le but de poursuivre des études en ingénierie. Mais Martin est d’abord un dériveur simple. Un quoi?

Un dériveur simple. Un dériveur est un petit voilier de compétition. Martin est un athlète de la voile, voire un passionné. C’est celui qui, depuis qu’il a 11 ans, passe la majorité de ses temps libres sur l’eau. C’est celui qui parle de voile avec les yeux qui brillent. C’est celui qui s’est donné comme mission d’assurer la promotion de la voile au Québec. Martin Robitaille, c’est aussi celui qui sera aux Olympiques, en 2016.

André, le père de Martin, l’emmène faire de la voile depuis son tout jeune âge. Martin a eu la piqûre et a rapidement gravi les échelons de la voile au Québec. Après le Club de voile des Laurentides, il fait partie de l’équipe du Québec. Des régates nationales aux courses de Miami et de Tampa, en Floride, Martin attire l’attention des entraîneurs et des recruteurs. Ceux qui entourent Martin s’entendent tous pour dire qu’il a énormément de potentiel et qu’il faut investir dans son talent. Il a d’ailleurs reçu un bateau Finn, prêté pour une période de deux ans, de la Fondation Helen et Paul Phelan.

Finn est un bateau, mais aussi la classe dans laquelle Martin évolue. Cette classe est la suite logique pour continuer sa route vers les Olympiques. Martin est le seul Québécois à participer à des courses internationales dans la classe Finn. Il prépare sa prochaine saison et a besoin de support.
«Pour moi, quand une fondation, une entreprise, ou même un particulier encourage un athlète, ce n’est pas autant pour la visibilité que pour la confiance dans l’accomplissement de celui-ci, souligne Martin. Je connais mes forces, je sais que je me donne à 100 % et que je peux aller loin.» Martin a une grande confiance en lui-même et sait naviguer à travers les obstacles sur sa route.
«Pour évoluer dans le milieu de la voile au Québec, il faut savoir bien réagir à toutes les situations. Je peux me retrouver à Toronto pour une course sans savoir, à la fin de la journée, où je vais aller coucher ce soir-là. Je ne peux pas être stressé par l’aspect organisationnel, car ça enlève tout le côté agréable du sport.»

Martin fait preuve d’un focus à toute épreuve, car lorsqu’il est sur l’eau, c’est tout ce qui compte. Mais il se doit quand même de veiller à chaque aspect de sa compétition: son entraînement, ses déplacements, son hébergement, etc.

Aujourd’hui, Martin prépare ses événements estivaux. En juin, il ira passer trois semaines à Toronto pour un entraînement avec Christopher Cook, spécialiste en Finn et classé 5e au monde. En juillet, ce sera les Championnats dans la catégorie Laser qui se dérouleront à Oka. Et en août, Martin partira pour San Francisco pour les courses internationales.

Qui est Martin Robitaille? Un jeune adulte qui respire la détermination, la passion, qui sourit devant les obstacles et qui fait tout en son pouvoir pour réussir et aller au bout de ses objectifs. Appuyer Martin Robitaille? Oui! Rendez-vous au [www.delathleteauchampion.weebly.com] pour lui souffler du vent dans les voiles.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top