- PUBLICITÉ -
Marie-France Daoust reçoit la visite de la ministre des Finances

(Photo Michel Chartrand) - La ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, est venue appuyer Marie-France Daoust, candidate libérale dans Deux-Montagnes.

Marie-France Daoust reçoit la visite de la ministre des Finances

Candidate libérale dans Deux-Montagnes

La circonscription électorale de Deux-Montagnes est fortement convoitée par les libéraux, car après la visite des ministres Christine St-Pierre, Yves Bolduc et David Whissell, la candidate Marie-France Daoust a reçu, lors de la dernière semaine de la campagne électorale, la ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget.

«Je suis venue appuyer ma collègue Marie-France parce que nous avons besoin de sa présence à l’Assemblée nationale. Ça prend du cran pour faire de la politique et je peux vous dire qu’elle a sa place, car elle possède un grand sens de la persuasion et qu’elle connaît très bien ses dossiers», a d’abord commenté la ministre des Finances aux côtés de Marie-France Daoust à son local électoral du boulevard Arthur-Sauvé à Saint-Eustache.

La ministre Jérôme-Forget a indiqué qu’elle était fière du Parti libéral pour ce qui est des finances du Québec, que Jean Charest était le meilleur leader pour gouverner et que son parti présentait la meilleure équipe pour contrer le ralentissement économique.

Mme Jérôme-Forget a ensuite fait part qu’elle était très heureuse de renouer contact avec la région. «J’ai déjà, dit-elle, été résidante alors que ça s’appelait Saint-Eustache-sur-le-Lac. J’aimerais bien rendre visite à ma maîtresse préférée, Mme Joly», a-t-elle mentionné. Comme par enchantement, le téléphone a sonné au local électoral pendant le point de presse. Mme Joly a laissé un message à son ancienne élève.

Avant que les retrouvailles ne se concrétisent, Marie-France Daoust a profité de la présence de la ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor pour rappeler ses engagements électoraux dans son comté.

En transport, elle veut la réalisation d’une gare et d’un stationnement à Saint-Eustache sur la ligne de train Montréal–Deux-Montagnes, l’aménagement de places de stationnement supplémentaires à la gare Deux-Montagnes, le réaménagement du rond-point de l’autoroute 640 et du boulevard Arthur-Sauvé en plus de promouvoir l’utilisation du transport en commun avec des voies réservées sur l’autoroute 13.

En matière de développement durable et environnement, Marie-France Daoust s’engage à encourager l’aménagement de parcs et d’espaces verts à Saint-Eustache et Deux-Montagnes, à obtenir l’attestation Ici on recycle pour son bureau de députée, à travailler pour la mise en valeur de l’eau par la protection des berges et à soutenir les municipalités pour un contrôle rigoureux de l’assainissement des eaux.

En agriculture, la candidate libérale s’engage à encourager la relève agricole avec des mesures fiscales incitatives et à promouvoir la consommation des produits alimentaires régionaux. Dans le domaine de la santé, elle vise la réouverture et le financement adéquat de la Maison des soins palliatifs à Saint-Eustache, le bon fonctionnement et l’agrandissement de l’Hôpital de Saint-Eustache, la mise sur pied des groupes de médecine familiale, ainsi que le développement et le soutien des organismes communautaires.

Finalement dans les dossiers éducation et famille, Marie-France Daoust, une mère de trois enfants, s’engage à travailler à la problématique du décrochage scolaire, à encourager la conciliation travail-étude auprès de la communauté d’affaires et à augmenter le nombre de places en garderie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top