- PUBLICITÉ -
Marcher pour les survivants, les combattants et ceux qui ont perdu la bataille contre le cancer

L'ÉVEIL, no 47, samedi 9 mai 2009, 72 pages

Marcher pour les survivants, les combattants et ceux qui ont perdu la bataille contre le cancer

Relais pour la vie de la MRC de Deux-Montagnes

La population de la MRC de Deux-Montagnes pourra rendre hommage, reconnaître le courage et marcher pour toutes les personnes ayant combattu le cancer avec succès ou… en vain. Le vendredi 5 juin prochain se tiendra le sixième Relais pour la vie de la MRC de Deux-Montagnes. Pendant 12 heures, des équipes de 10 personnes marcheront et se relaieront autour d’une piste, à l’école secondaire Lake of Two Mountains, à Deux-Montagnes.

Cette activité de financement de la Société canadienne du cancer (SCC) se divise en deux: le Tour des survivants pour célébrer la victoire et donner espoir, et la cérémonie des luminaires.

Sous la présidence d’honneur du directeur des relations publiques du Groupe JCL, André Roy, le Relais pour la vie aura pour objectif de recueillir 100 000 $. L’an passé, le Relais pour la vie de la MRC de Deux-Montagnes avait permis d’amasser 95 500 $. À la première année de cet évènement sur le territoire, en 2004, 15 600 $ avaient été recueillis. Ainsi, jusqu’à ce jour, le Relais de la MRC a amassé 307 000 $, dont 95 % de l’argent sert à financer les nombreux projets de la SCC, souligne André Roy. Ainsi, 95 % de l’argent sert à des projets de recherche, à fournir des services et du soutien aux personnes touchées de près ou de loin par le cancer, à diffuser une information à jour sur le cancer, à aider à prévenir la maladie par la promotion de saines habitudes de vie.
«Je lance un appel à tous. Il reste un mois pour s’inscrire comme bénévole, former une équipe, amasser des dons», fait savoir Marc Leduc, coprésident du comité organisateur avec Line Angrignon.

Déjà, les caisses populaires Desjardins de la MRC et le Groupe JCL ont chacun remis 2 500 $ pour l’évènement.

Il ajoute que de 19 heures à 23 heures, le site sera ouvert au public. Il pourra acheter des luminaires qui serviront notamment à éclairer la piste toute la nuit.

Le souhait du comité organisateur était que les municipalités de la MRC soient toutes représentées au Relais. Toujours fidèles à l’évènement, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Deux-Montagnes seront de la partie tout comme Saint-Eustache, Saint-Joseph-du-Lac, Saint-Placide et Oka.

Le président d’honneur, survivant du cancer

André Roy a été diagnostiqué d’un cancer de la prostate en 1998. À cette époque, ils étaient 19 000 hommes à recevoir ce diagnostic chaque année, au Canada, et 4 500 en mouraient. Comme le cancer de la prostate, en particulier dans ses premiers stades, peut se développer sans qu’aucun signe ou symptôme se manifeste, il peut être détecté lors d’un test de l’antigène prostatique spécifique (APS) ou d’un toucher rectal. C’est grâce au test de l’APS suivi de quelques biopsies que M. Roy a dû se rendre à l’évidence: il était atteint d’un cancer.

Après une opération et cinq ans plus tard, il était complètement guéri. Depuis, il recommande aux hommes de visiter leur médecin annuellement et de faire le test de l’APS. «S’il est pris à temps, c’est le meilleur cancer à avoir», estime-t-il aujourd’hui.

En tant qu’employé du Groupe JCL, il a remercié ses employeurs de leur soutien continuel et ses collègues, Jocelyne Meunier et Stéphan Giroux, qui ont bien voulu former chacun une équipe pour le Relais pour la vie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top