- PUBLICITÉ -
Marche de solidarité communautaire et syndicale le 12 mars

De gauche à droite: Réal Richard, vice-président de la FTQ Laurentides-Lanaudière, Berthold Landry, représentant régional pour Laurentides, Lanaudière, Outaouais du Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ), Sophie Gilbert, coordonnatrice du Réseau des femmes des Laurentides, Louise Jetté, présidente du Conseil central des Laurentides CSN, et Pierre Dionne Labelle, porte-parole du Regroupement des organismes communautaires des Laurentides.

Marche de solidarité communautaire et syndicale le 12 mars

Alliance sociale

Quelques semaines avant la présentation du budget provincial du gouvernement de Jean Charest, les groupes communautaires et associations syndicales lancent un appel à la mobilisation et à la solidarité à l’ensemble de la population des Laurentides.

Regroupés sous le nom de l’Alliance sociale et de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, les organisateurs invitent la population à prendre part à une marche, le 12 mars prochain à Montréal.

«L’approche actuelle du ministre Bachand ne peut qu’entraîner des coupes dans les services offerts à la population, un recul qui est inacceptable. Les services publics et les programmes sociaux sont essentiels au développement de notre région. Ils constituent des remparts contre la pauvreté et l’exclusion sociale et favorisent tant l’égalité entre les hommes et les femmes que l’égalité réelle entre les individus. Ils doivent absolument être préservés et améliorés», a déclaré Louise Jetté, présidente du Conseil central des Laurentides CSN.

Pour les membres de l’Alliance et de la Coalition, il est important de mettre de la pression pour freiner le gouvernement dans son élan à privatiser les services publics et de faire des coupures dans les budgets des organismes communautaires.

«Avec la Révolution tranquille, le Québec a réussi à se sortir d’une époque où les dépenses en santé étaient la principale source d’endettement des ménages, où les jeunes issus de familles moins nanties ne pouvaient pas accéder à l’éducation supérieure, où la charité faisait office de solidarité. Nous n’avons aucune envie de retourner en arrière», d’ajouter Réal Richard, vice-président de la FTQ Laurentides-Lanaudière.

Parmi les mesures souhaitées, l’Alliance désire que le gouvernement mette en place des actions pour réduire l’évasion fiscale, de même que la fuite des capitaux. «Le prochain budget du ministre Bachand doit absolument prévoir une contribution plus importante de la part des particuliers plus fortunés et des entreprises profitables du Québec, notamment celles qui exploitent nos ressources naturelles. Il doit aussi prévoir des mesures vigoureuses de lutte contre l’évasion fiscale et les paradis fiscaux. Les sommes qui échappent à l’État doivent être récupérées. C’est une question de justice», a indiqué Berthold Landry, représentant régional pour Laurentides, Lanaudière, Outaouais du Syndicat de la fonction publique du Québec.

Dans les prochains jours, différentes actions seront faites pour sensibiliser la population en vue de la marche du 12 mars. «Le prochain budget du Québec doit marquer un changement de cap. Nous allons donc multiplier nos efforts de mobilisation au cours des prochaines semaines. Un budget équitable pour le Québec, c’est une question de choix. Par notre mobilisation en région, nous comptons contribuer à ce que le gouvernement fasse les bons», a mentionné Sophie Gilbert, porte-parole du Réseau des femmes des Laurentides.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top