- PUBLICITÉ -
Marc Lauzon confiant d’avoir un second mandat

(Photo Michel Chartrand) - Marc Lauzon et son équipe ont reçu l’appui de l’ancien maire Larry Cool en vue du scrutin électoral de dimanche.

Marc Lauzon confiant d’avoir un second mandat

Élections municipales à Deux-Montagnes

Le candidat à la mairie de Deux-Montagnes, Marc Lauzon, souhaite vivement que les citoyens se déplacent en grand nombre, dimanche prochain, pour exprimer leur droit de vote et se dit persuadé de voir les électeurs lui accorder un second mandat avec l’ensemble des candidats conseillers de son équipe.

Les autres candidats d’Action Deux-Montagnes-Équipe Lauzon sont Suzette Bigras (district du Grand-Moulin), Brigitte Brisebois (district de la Gare), Érik Johnson (district du Côteau), Mario Saint-Charles (district du Lac), Gilles Saint-Marseille (district du Golf), et Tom Whitton (district de l’Olympia).
«À la dernière élection municipale, nous avons eu 50 % de participation. Nous souhaitons atteindre 65 % cette fois-ci. Ce qui me fait croire que nous aurons un bon taux de votation, c’est qu’il y a déjà eu 1 712 voteurs, dimanche dernier, au vote par anticipation», a exprimé Marc Lauzon.

Marc Lauzon estime avoir mené une campagne électorale passionnée. «Nous sommes contents, dit-il, des échanges que nous avons eus avec les citoyens, car nous avons présenté un excellent bilan de réalisations au cours des quatre dernières années. Notre mission était de redresser les finances publiques et nous avons réussi. De plus, nous avons proposé et adopté un code d’éthique.»

Marc Lauzon n’a pas hésité à renchérir ainsi: «Nous avons parcouru la ville de long en large et nous avons été accueillis chaleureusement par la majorité des citoyens rencontrés. Ce sont des gens grandement intéressés par la politique municipale et par l’offre de services de proximité. Ils savent qu’il y a encore du travail à effectuer, mais ils nous reconnaissent le mérite d’avoir travaillé sans cesse à améliorer les services et l’état de nos infrastructures, à comprimer la dette publique et à contenir l’augmentation des taxes à des niveaux raisonnables.»

D’ailleurs, le candidat à la mairie a tenu à rappeler qu’au terme d’une analyse des performances financières de municipalités comptant une population de 15 000 à 25 000 habitants, la firme d’experts-comptables Raymond Chabot Grant Thornton a consacré Deux-Montagnes comme Ville par excellence au Québec et la plus performante dans cette catégorie.

En plus de continuer sur cette même voie, la consultation auprès des résidants a permis, selon Marc Lauzon et son équipe, de bâtir un programme éloquent, car il dynamise, entre autres, des attraits touristiques. C’est dans ce sens que les projets de rénovation de la salle de spectacle à la polyvalente Deux-Montagnes et l’installation de quais pour petites embarcations légères sur les plans d’eau ou l’érection d’un belvédère au parc Moir, ont été présentés.
«Comme il n’y a plus de place, a expliqué le maire sortant, pour le développement résidentiel dans notre ville, nous devons intéresser les voisins et touristes à venir plus souvent pour qu’ils dépensent plus d’argent chez nous. Nous devons aussi endiguer la fuite commerciale de nos propres citoyens. C’est pourquoi nos efforts pour revitaliser le chemin d’Oka doivent s’intensifier.»

Finalement, Marc Lauzon était fier de dévoiler l’appui que lui accordent deux bâtisseurs de la ville, soit les anciens maires Jean-Guy Bergeron et Larry Cool. D’ailleurs, M. Cool était présent aux côtés de Marc Lauzon pour sa dernière conférence de presse de la campagne électorale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top