- PUBLICITÉ -
Maigre majorité de 68 voix pour le maire Marc Lauzon

(Photo Pierre Latour) - Le maire Marc Lauzon est entouré des trois membres de son équipe élus lors de ce scrutin, Tom Whitton, Suzette Bigras et Mario St-Charles.

Maigre majorité de 68 voix pour le maire Marc Lauzon

Réélu avec trois de ses candidats à Deux-Montagnes

Au terme d’une soirée électorale fertile en émotions, le maire sortant de Deux-Montagnes, Marc Lauzon, a été réélu pour un second mandat en vertu d’une victoire obtenue à l’arraché. Il a, en effet, défait son adversaire Robert Landry par une maigre majorité de 68 voix et vu trois des six candidats de son équipe être élus, lui assurant donc une majorité (4-3) au sein du prochain conseil municipal.

D’aucuns prévoyaient une lutte serrée à Deux-Montagnes et luttes serrées il y a eu effectivement, non seulement pour le poste de maire, mais aussi dans plusieurs districts électoraux. En fait, seul le conseiller municipal sortant du district électoral du Lac, Mario St-Charles, candidat avec l’équipe du maire Lauzon, l’a aisément emporté avec 62 % des votes exprimés. Il a recueilli 652 voix contre 405 pour Christelle Bourlard, lui assurant une confortable majorité de 247 voix.

Dans le cas du maire Lauzon, sa victoire n’a été assurée qu’à la toute fin du dévoilement des votes à l’hôtel de ville, vers 22 h 30. Dès les premiers résultats connus, la lutte a été serrée entre les deux candidats. M. Lauzon a bénéficié d’une avance de deux voix (44-42), puis s’est retrouvé deuxième avec huit voix de recul (200-208). M. Landry s’est ensuite retrouvé en tête pendant quelque temps, ayant même une avance de 30 voix à un certain moment. Le vote a de nouveau tourné de bord, à l’avantage de M. Lauzon, mais les deux candidats se sont, durant quelques minutes, retrouvés nez à nez avec 807 votes chacun.

Les résultats suivants ont favorisé M. Lauzon, lui permettant d’obtenir jusqu’à 142 voix de majorité. Ce n’est cependant qu’à la toute fin que le maire sortant a vu sa victoire être confirmée. Au bout de compte, M. Lauzon a recueilli 3 180 voix (50,5 %), alors que M. Landry en a obtenu 3 112 (49,5 %).

La lutte a aussi été très serrée dans les districts électoraux, avec pour résultat que chacune des deux équipes se partage les six postes en jeu. Outre le district du Lac, l’Équipe Lauzon a vu Suzette Bigras (586-519) l’emporter dans le district du Grand-Moulin avec une majorité de 67 voix et 53 % du vote et Tom Whitton (539-515) en faire autant dans le district de l’Olympia avec 24 voix de majorité et 51 % des voix exprimées.

De son côté, l’Équipe Robert Landry a fait élire trois de ses candidats avec les victoires de Nathalie Chayer (567-472) dans le district de la Gare, Guillaume Bouvrette (547-534) et James McAllister (538-440). Ceux-ci ont respectivement obtenu des majorités de 55 %, 52 % et 55 % des votes exprimés.

Déçu de la défaite de trois de ses candidats, les Brigitte Brisebois, Érik Johnson et Gilles St-Marseille, le maire réélu de Deux-Montagnes a déclaré que la démocratie avait parlé et qu’il se devait de la respecter. «J’aurais bien aimé que tous les membres de mon équipe l’emportent, mais cela ne s’est pas produit. Le conseil municipal sera divisé, je m’attends donc à avoir à voter souvent. Mais, mon souhait, c’est de travailler avec tout le conseil municipal et cela pour le bien de la Ville de Deux-Montagnes», a-t-il déclaré, entouré de sympathisants.

Par ailleurs, M. Lauzon croit que plusieurs électeurs ont choisi de ne pas aller voter en raison de la «drôle de campagne» qu’a menée son adversaire. «Les gens n’ont pas eu les bonnes informations et ont préféré s’abstenir. Nous n’avons vraiment pas eu une belle campagne. C’est dommage. Toutefois, l’important, c’est que nous sommes là», a mentionné M. Lauzon qui envisage tout de même de saisir le Directeur général des élections du Québec sur la façon dont s’est déroulée cette campagne électorale à Deux-Montagnes.

Le taux de participation des électeurs s’élève finalement à 49,6 %, puisque 6 424 bulletins de vote, dont 132 rejetés, ont été enregistrés. En tout, 12 946 électeurs avaient droit de vote à cette élection.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top