- PUBLICITÉ -
Louise Beaudoin: «Il faut avoir en tête d’avoir l’appui des gens d’ici et des autres pays»

(Photo Yves Déry) - Nous reconnaissons Benoit Charette, député de Deux-Montagnes, Patrice Gougeon, président sortant, Louise Beaudoin, députée de Rosemont, et Daniel Legault, nouveau président de l’exécutif de Deux-Montagnes.

Louise Beaudoin: «Il faut avoir en tête d’avoir l’appui des gens d’ici et des autres pays»

Assemblée générale du Parti québécois de Deux-Montagnes

Les péquistes de Deux-Montagnes se sont donné rendez-vous à la maison Optimiste de Saint-Eustache. La raison: assister à l’assemblée générale de l’exécutif de leur parti. La rencontre a regroupé un peu plus d’une centaine de membres, et ce, en un magnifique dimanche matin ensoleillé.

Au menu de la rencontre, les membres ont profité de l’occasion pour revenir sur les derniers résultats électoraux de l’élection du 8 décembre dernier. «Nous sommes très fiers du travail réalisé au cours de l’élection», a mentionné le député de Deux-Montagnes, Benoit Charette.

Comme personnalité invitée, les membres du Parti québécois ont eu droit à une conférence de la députée de Rosemont et ancienne ministre sous le gouvernement péquiste, Louise Beaudoin. «Nous sommes très fiers de recevoir Mme Beaudoin ce matin. Sa longue expérience en politique et sur les dossiers internationaux provoque beaucoup d’intérêt», a dit le député de Deux-Montagnes, visiblement heureux de recevoir une collègue.

S’adressant à l’ensemble des militants, l’ex-ministre des Relations internationales a profité de l’occasion pour parler de l’importance et du rôle du Québec à l’intérieur de la Francophonie. «Dans nos démarches vers la souveraineté, il faut garder en tête d’avoir l’appui des gens d’ici et des autres pays», a indiqué la députée de Rosemont.

Spécialiste des questions entourant la Francophonie et ses différentes instances, Mme Beaudoin a expliqué aux militants l’importance et le rôle que peuvent jouer les différents pays membres dans le processus d’indépendance. Parmi les points soulevés, notons la possibilité d’échanger sur divers dossiers et mesures pour protéger la diversité des cultures.
À l’issue de la rencontre, les membres ont profité de l’occasion pour élire un nouvel exécutif. «Nous avons comblé 11 postes sur les 13 postes de l’exécutif. 2009 sera une année bien remplie pour les militants péquistes», a précisé le député de Deux-Montagnes.

Pour la prochaine année, l’exécutif pourra compter sur le travail de Daniel Legault à titre de président. Commissaire scolaire dans la région de Saint-Eustache, le nouveau président souhaite s’impliquer pour attirer encore plus de militants. «Nous allons nous impliquer pour avoir de nouveaux membres. Nous allons parler avec notre cœur et travailler pour susciter le sentiment d’appartenance», a conclu M. Legault.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top