- PUBLICITÉ -
L’industrie de l’aérospatiale des Laurentides en faveur de la persévérance scolaire

(Photo Michel Chartrand) - L’entente a été signée après que Sylvain Bédard, président de L-3 Communications MAS Canada, se soit adressé à quelque 200 personnes réunies dans le cadre de la Journée de l’aérospatiale organisée par Aéro Montréal, en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie de Mirabel.

L’industrie de l’aérospatiale des Laurentides en faveur de la persévérance scolaire

Journée de l’aérospatiale à Mirabel

C’est dans le cadre d’une Journée de l’aérospatiale organisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Mirabel, de concert avec Aéro-Montréal, que le secteur aérospatial des Laurentides s’est publiquement prononcé en faveur de la persévérance scolaire. Un appui qui s’est concrétisé par la signature, devant quelque 200 personnes réunies pour le dîner-conférence, d’une entente qualifiée d’historique par les divers acteurs, et survenue entre Aéro-Montréal et le PREL (Partenaires pour la réussite éducative des jeunes des Laurentides).

«Notre main-d’œuvre est l’une des plus compétentes et il s’agit d’un avantage compétitif qui nous démarque. Il est donc essentiel que nous continuions à investir dans les futures générations de travailleurs en aérospatiale. C’est dans cette optique que, d’une seule voix, l’industrie de l’aérospatiale a décidé de faire sa part pour contrer le décrochage scolaire. C’est donc avec beaucoup de fierté que j’annonce aujourd’hui l’engagement formel du secteur aérospatial des Laurentides à appuyer la cause de la persévérance scolaire chez les jeunes d’ici», a déclaré Sylvain Bédard, vice-président du conseil d’administration d’Aéro-Montréal et président de L-3 Communications MAS, avant d’ajouter, «Par cet engagement, nous encouragerons et soutiendrons les activités de l’organisme régional dédié à la persévérance scolaire et la réussite éducative par le biais du PREL.»

Cette collaboration avec le PREL prendra différentes formes, notamment l’élaboration éventuelle par Chantier Relève et main-d’œuvre (un groupe de travail auquel participent les acteurs des Laurentides) d’un protocole de coopération avec le PREL. «L’entente-cadre que nous annonçons aujourd’hui est une manifestation de notre volonté de faire mieux collectivement que ce que ne pourraient faire les parties individuellement», a-t-il terminé.

Pour Lyne Deschamps, directrice du PREL, le décrochage scolaire demeure d’abord et avant tout un drame humain. «À chaque année, dans les Laurentides, 1 500 jeunes décrochent de l’école. Le décrochage scolaire, est la conséquence de plusieurs facteurs. L’acte de décrocher n’est jamais spontané, ni isolé», a-t-elle rappelé.

Rappelons que le PREL s’est engagé à accroître la persévérance scolaire, la réussite éducative, la diplomation et la qualification, en vue d’assurer l’insertion et l’intégration sociale des jeunes des Laurentides. L’un des principaux moteurs utilisés à cette fin est la mobilisation.

L’industrie de l’aérospatiale en chiffres

La région du Grand Montréal figure au troisième rang mondial, après Seattle et Toulouse, des grands centres de l’industrie aérospatiale avec plus de 230 entreprises qui œuvrent dans ce secteur. Au plan de l’emploi, l’effectif québécois totalise aujourd’hui plus de 40 000 travailleurs, soit plus de 50 % du total canadien, et dont quelque 11 500 sont des ingénieurs et des scientifiques. Chaque année, plus de 3 600 nouveaux diplômés intègrent le marché de l’aérospatiale.

Pour connaître le calendrier de la Chambre de commerce et d’industrie de Mirabel, composez le 450-433-1944 ou visitez le www.ccmirabel.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top