- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Les employés cadres et syndiqués n’ont jamais subi de propos vexatoires de la mairesse

À Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Les employés cadres et syndiqués de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac viennent d’envoyer une lettre aux sept membres du conseil municipal concernant des propos vexatoires de la mairesse Sonia Paulus à leurs endroits.

Ainsi, Mme José Bélanger, présidente de la section locale 2804 du Syndict canadien de la fonction publique (employés cols blancs), dans sa lettre, a écrit, le lundi 15 juin dernier, que son syndicat a pris connaissance de la résolution adoptée par le conseil municipal, à sa séance du mercredi 10 juin dernier. Dans cette résolution, les conseillers indépendants ont demandé à la mairesse «de cesser immédiatement toute conduite vexatoire à l’endroit de la directrice générale et de tous les employés de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac». Puis, la présidente a poursuivi en ce sens: «Pour notre part, nous tenons à préciser qu’aucun membre ne nous a rapporté une telle conduite. Une telle plainte de la part d’un membre aurait automatiquement généré le dépôt d’un grief de notre part.»

En conclusion, Mme Bélanger a exigé que les conseillers qui ont proposé et appuyé une telle résolution se rétractent quant aux employés cols blancs de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. La présidente du syndicat a terminé sa lettre en souhaitant que cette rectification fasse l’objet d’une résolution du conseil municipal.

Pour sa part, le président de la section locale 1692 du Syndicat canadien de la fonction publique (employés cols bleus), M. Gunther Hans Whelan, a remis une lettre semblable aux membres du conseil municipal, le jeudi 18 juin, précisant «qu’aucun de nos membres n’a eu à se plaindre de conduite vexatoire». Puis, M. Whelan a continué en précisant qu’à la suite d’échanges avec ses collègues cols blancs, «et après avoir pris connaissance de la demande qu’ils vous ont adressée concernant cette résolution numéro 2009-06-254, nous vous adressons la même demande».

En terminant sa lettre, M. Whelan a exigé aussi «qu’une rectification, par voie de résolution, soit faite en ce qui concerne les employés cols bleus de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac».

Dans sa lettre d’introduction au représentant de L’ÉVEIL à l’hôtel de ville marthelacquois, Mme Bélanger a écrit que les employés cadres ont déposé une lettre sur cette résolution des conseillers indépendants, aussi le lundi 15 juin dernier. Enfin, toujours dans cette introduction, Mme Bélanger a parlé de la participation de plusieurs employés de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac au coquetel dînatoire tenu lors du Tournoi de golf de la mairesse, le mercredi 17 juin dernier. Cette présence, selon Mme Bélanger, «prouve, hors de tout doute, que les propos allégués dans la résolution des conseillers indépendants ne concernaient pas tous les employés».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top