- PUBLICITÉ -
Les députés péquistes unis pour le réseau de transport

(Photo Michel Chartrand) - Les députés péquistes des Basses-Laurentides unissent leurs voix pour dénoncer le manque de financement en matière de transport dans la région. Autour de la table, on aperçoit notamment le député de Groulx, René Gauvreau, Stéphane Bergeron, député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transport, Daniel Ratthé, député de Blainville, Benoit Charette, député de Deux-Montagnes, et Denise Beaudoin, députée de Mirabel.

Les députés péquistes unis pour le réseau de transport

Concertation pour un investissement massif en transport

Pour leur premier point de presse en commun depuis l’élection provinciale, les députés péquistes des Basses-Laurentides, Daniel Ratthé (Blainville), Benoit Charette (Deux-Montagnes), René Gauvreau (Groulx) et Denise Beaudoin (Mirabel) ont accueilli le porte-parole de l’opposition officielle en matière de transport, Stéphane Bergeron. Le but de la rencontre: dénoncer le manque d’investissement en matière d’infrastructure routière.

À quelques jours du dépôt du budget provincial, les députés péquistes questionnent le manque d’investissement au chapitre du transport, dans la région des Laurentides. «Les Basses-Laurentides recevront sensiblement les mêmes montants que les années passées. Toutefois, les besoins sont présents et plusieurs projets restent sans réponse», de dénoncer Daniel Ratthé, député de Blainville et principal interlocuteur lors de la conférence de presse.

En plus de dénoncer le manque d’investissement, les députés péquistes adressent des remontrances au ministre responsable de la région des Laurentides, David Whissell, député d’Argenteuil et ministre du Travail, lui reprochant son manque d’action. «Argenteuil est le seul comté qui recevra des budgets importants pour ses projets, comparativement au reste des comtés des Laurentides», affirme le député de Blainville.

Selon les députés, le ministre responsable de la région des Laurentides a fait preuve de favoritisme partisan dans l’attribution des sommes pour les différents comtés. «Dans Blainville, la ministre a annoncé des sommes de 89 millions, un montant qui est comparable aux années précédentes», ajoute le député de Blainville.

Dans un contexte de ralentissement économique, les députés dénoncent le manque d’investissement dans les infrastructures routières dans les Basses-Laurentides. Selon eux, le gouvernement doit s’impliquer dans l’économie en créant des emplois. «Où sont les engagements de M. Charest lors de la dernière campagne électorale, lui qui avait promis d’investir dans l’économie?» questionne M. Ratthé.

Dans le même sens, le porte-parole en matière de transport et député de Verchères, Stéphane Bergeron, a dénoncé l’inaction du gouvernement dans le dossier du parachèvement de l’autoroute 19 et la création de voies réservées au transport collectif, sur l’autoroute 15. «Il s’agit pourtant d’incitatifs qui correspondent à une politique intelligente de transport s’inscrivant dans une perspective de développement durable. Ce qu’a fait la ministre, dans son plan de redressement du réseau routier, c’est essentiellement de recycler d’anciens projets. Les nouveaux investissements majeurs, qui étaient pourtant attendus, ne sont pas vraiment au rendez-vous», de dénoncer M. Bergeron, accusant le gouvernement libéral de manquer de vision.

Malgré les doléances des députés des Basses-Laurentides, le porte-parole en matière de transport et le député de Blainville n’ont pas été en mesure de chiffrer le manque de financement dont cette entité géographique serait victime. Concernant le dossier de l’autoroute 19 et des voies réservées au transport collectif, rappelons que la ministre a commandé des études concernant ces sujets pour 2009.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top