- PUBLICITÉ -
Les conservateurs veulent faire croire que tout va bien, estime Luc Desnoyers

Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desnoyers.

Les conservateurs veulent faire croire que tout va bien, estime Luc Desnoyers

Bilan de la dernière session parlementaire

Pour son bilan de la dernière session parlementaire, le député bloquiste de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desnoyers, a saisi l’occasion pour parler du dossier de l’économie. Sujet de préoccupation pour l’ensemble des citoyens, le député s’est dit peu satisfait des actions du gouvernement conservateur afin de sortir le Canada de la crise financière.

«L’économie est toujours un sujet de préoccupation. Le gouvernement conservateur ne réussit pas à recentrer le Canada sur la voie. La seule chose que les conservateurs veulent, c’est de faire croire que ça va bien», de dénoncer le député bloquiste.

Au lendemain de la période des fêtes, le député rappelle que la pauvreté est très présente dans l’ensemble du Canada et du Québec. Dans sa circonscription, plusieurs électeurs vivent des moments difficiles. «Il y a beaucoup de pauvreté. Le gouvernement ne réussit pas à faire repartir la roue», dit-il, indiquant que plus de 250 personnes dans le comté de Rivière-Mille-Îles ont été touchées dernièrement par le dossier de Nortel.

Parmi les dossiers qui ont retenu son attention, Luc Desnoyers parle du débat entourant l’assurance-emploi. Pour le Bloc québécois, une des pistes de solution pour aider les travailleurs serait de majorer l’assurance-emploi. «L’ensemble des partis de l’opposition est d’accord pour modifier l’assurance-emploi. Par contre, les conservateurs ont voté contre en trouvant tous les types d’arguments possibles», dénonce-t-il.

Dans le même sens, Luc Desnoyers dénonce le manque d’aide financière allouée à l’aéronautique, un secteur de prédilection dans les Laurentides. «Les conservateurs ont mis 317 millions pour le développement de l’aérospatiale. Ce n’est rien si on compare à tout l’argent (100 milliards) qui a été mis dans le secteur de l’automobile en Ontario», estime-t-il.

Pour ce qui est des récentes révélations entourant les prisonniers et l’armée canadienne en Afghanistan, le député déplore le changement d’attitude du gouvernement. «Le Canada n’a jamais été un pays guerrier. On se retrouve à faire la guerre avec les conservateurs», dit-il, déplorant que le gouvernement parle de reconstruction tout en continuant de se battre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top