- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Les budgets 2010 des deux régies

Assainissement et traitement des eaux usées

La Régie d’assainissement des eaux usées de Deux-Montagnes a récemment déposé ses prévisions budgétaires pour l’année 2010.

La Régie prévoit une diminution de ses revenus de l’ordre de 2 % par rapport à l’année 2009, qui s’explique en partie par la diminution des quotes-parts, qui ont été calculées en fonction des débits et charges de chaque municipalité.

Les quotes-parts des municipalités membres (Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet) ont été déterminées de la façon suivante: un peu plus de 250 000 $ pour Sainte-Marthe-sur-le-Lac, environ 116 000 $ pour Saint-Joseph-du-Lac et quelque 19 000 $ pour Pointe-Calumet. Il s’agit respectivement d’une hausse de près de 6 %, de moins de 1 % et de moins de 4 %.

La Régie s’attend donc à réduire ses dépenses du même ordre que ses revenus.

Régie de traitement des eaux usées de Deux-Montagnes

La Régie de traitement des eaux usées de Deux-Montagnes a également déposé son budget 2010 au cours des dernières semaines. Elle prévoit une augmentation de ses revenus de 162 294 $ pour atteindre 977 784 $ en 2010 par rapport à 2009. De même pour ses dépenses. Si la hausse des revenus s’explique surtout par l’augmentation des quotes-parts, la hausse des frais d’exploitation justifie celle des dépenses.

Voici les quotes-parts établies pour les municipalités membres (Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet) pour 2010: pour Deux-Montagnes, près de 238 000 $, soit 20 % d’augmentation; pour Sainte-Marthe-sur-le-Lac, quelque 181 470 $, soit plus de 30 % d’augmentation; pour Saint-Joseph-du-Lac, un peu plus de 134 000 $, soit 23 % d’augmentation; et pour Pointe-Calumet, 11 600 $ et des poussières, soit une hausse de près de 30 %.

Décisions prises à la régie

La Régie de traitement des eaux usées de Deux-Montagnes a décidé que le rapport de CIMA+ identifiant des solutions à la mise à niveau des étangs aérés et relatif à la problématique d’odeur et de présence du sulfure d’hydrogène à l’affluent de la station d’épuration soit déposé au conseil de la Régie de traitement des eaux de Deux-Montagnes et que les solutions recommandées soient appliquées.

Aussi le rapport de CIMA+ relatif à la capacité de la station d’épuration a-t-il été déposé au conseil de la Régie de traitement des eaux de Deux-Montagnes et les solutions recommandées ont-elles été analysées.

La régie de traitement des eaux de Deux-Montagnes a décidé de plafonner la dépense autorisée à l’un de ses règlements d’emprunt à 2 millions de dollars en considération de l’offre de service de NewAlta pour la vidange des boues des étangs aérés au coût de 1 529 804,98 $. Elle a réparti la dépense pour la vidange des boues des étangs aérés sur la base des résultats de mesure des débits enregistrés par la régie de 2000 à 2008.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top