- PUBLICITÉ -
Les 70 printemps de la famille Constantin

Photo Michel Chartrand -

Les 70 printemps de la famille Constantin

Une petite cabane à sucre devenue grande

Pour la famille Constantin, l’année 2011 marque un anniversaire fort important. C’est en effet en 1941 qu’Émile et Bernadette Constantin ont ouvert les portes de leur petite cabane à sucre au public.

«Mon arrière-grand-père avait construit cette cabane sur un fond de terre. À l’époque, la route 148 n’existait pas», relate son arrière-petit-fils, Michaël. À l’époque, pas d’eau courante et la capacité de servir seulement 20 repas à la fois. Soixante-dix ans plus tard, la famille Constantin, toujours à l’œuvre, sert facilement et simultanément 900 repas.

Or, si la capacité d’accueil a considérablement augmenté et par conséquent, la production, le sceau de la famille Constantin demeure synonyme de qualité, parole de l’aïeule de la famille, Jeannette, 88 ans. «Jeannette, c’est ma grand-mère et elle est toujours présente et active dans l’entreprise», mentionne Michaël. Épouse de feu Fernand, lui-même fils d’Émile et Bernadette, Jeannette a dirigé l’entreprise avec son mari de 1947 à 1979. C’est sous la gouverne du couple que la petite cabane, à l’époque appelée Entreprises Fernand Constantin, subira environ quinze agrandissements.

Leurs fils André et Michel deviendront la troisième génération de Constantin à prendre en main les destinées de la cabane à sucre familiale, avec pour partenaires, leurs femmes, Cécile et Diane. C’est durant leurs années, soit en 1992, que l’entreprise connaîtra sa transformation la plus importante avec la reconstruction de fond en comble de la cabane à sucre. L’entreprise, devenue Salles de réception Constantin, compte désormais sept salles climatisées au décor rustique aménagées pour recevoir les célébrations de mariage, réunions d’affaires, rassemblements de famille et évènements de tous genres. C’est aussi les frères André et Michel qui, en 2001, ont vu à l’aménagement d’une cuisine au sous-sol pour l’expansion de Produits d’Antan, une sélection de marinades et ketchup maison.

Quatrième génération

En mai 2010, leurs fils respectifs, Michaël et Maxime (Michel) ainsi que Dany et Gaby (André), deviennent officiellement la quatrième génération de Constantin a opéré l’entreprise familiale. «On a grandi ici», évoque Michaël.

Afin de faciliter la transition, la famille Constantin a travaillé quelques années avec un psychologue. «Aujourd’hui, il y a une belle aisance dans nos réunions et toutes nos décisions se prennent à six, nous quatre avec Michel et André. Si Émile, mon arrière-grand-père voyait ça, il n’en reviendrait pas du chemin parcouru», souffle Michaël. Le secret? L’accueil, tranche Michaël. «Mon grand-père Fernand était toujours là pour accueillir personnellement les gens. C’est ce que nous faisons encore aujourd’hui», soutient-il. Les quatre conjointes, nommément Stéphanie Dufresne, Julie Goyer, Marie-France Perron et Chantal Corbeil, travaillent également dans l’entreprise.

Aujourd’hui, les Salles de réception Constantin emploie 70 personnes, et jusqu’à 250 durant la haute saison. Parmi les projets à venir, la construction d’une chapelle et la production d’une bière à l’érable. Bref, autant de nouvelles réalisations qui mettent la table en vue de la cinquième génération de Constantin qui pour l’instant, et à l’instar de leurs parents, s’amuse encore à courir entre les tables de la salle à manger.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top