- PUBLICITÉ -
L’Équipe Fortier veut construire une nouvelle patinoire intérieure

(Photo Yves Déry) - Marcelle Giroux, Paule Fortier, Marcel Gosselin, Benoît Roy et Daniel Roby ont traité des engagements de l’Équipe Fortier en matière de loisirs sportifs, de culture, et de patrimoine.

L’Équipe Fortier veut construire une nouvelle patinoire intérieure

Élections municipales à Saint-Eustache

Dans le cadre du point de presse hebdomadaire de la candidate à la mairie de Saint-Eustache, Paule Fortier, en vue du scrutin électoral du 1er novembre prochain, il a été question d’engagements réalistes et concrets en matière de loisirs sportifs, de culture, et de patrimoine.

Pour la circonstance, Paule Fortier était accompagnée de quatre candidats de son équipe, à qui elle a laissé le soin de traiter de plusieurs dossiers. Il s’agit des candidats Daniel Roby, Marcel Gosselin, Marcelle Giroux et Benoît Roy.

Impliqué depuis de nombreuses années au sein du sport eustachois, le candidat du quartier Clair Matin, Daniel Roby, a indiqué: «Nos deux patinoires actuelles ne suffisent pas à la demande. Il y a deux glaces pour 20 000 résidants à Deux-Montagnes et deux glaces pour plus de 40 000 personnes à Saint-Eustache. L’Équipe Fortier s’engage à tout faire pour obtenir une aide gouvernementale pour construire une nouvelle patinoire intérieure.»

Le coût du projet est estimé entre 12 et 14 millions de dollars, mais le candidat Roby a insisté pour dire que «les contribuables ne doivent pas supporter seuls le coût d’une telle infrastructure». De plus, il a signalé que les organismes sportifs et communautaires ont dénoté des lacunes quant à l’accessibilité et la disponibilité des nouveaux complexes multisport et aquatique. «L’Équipe Fortier, a-t-il dit, va s’assurer que les citoyens et les organismes de Saint-Eustache aient la priorité d’accès à ces complexes sportifs.»

Par ailleurs, le transfert de la bibliothèque municipale Guy-Bélisle à l’intersection du chemin de la Grande-Côte et de la rue Saint-Louis, près du pont Arthur-Sauvé, suscite des interrogations. «Nous sommes d’accord avec le projet d’une nouvelle bibliothèque, mais en désaccord avec le lieu choisi pour des raisons de sécurité et d’accessibilité. Il s’agit d’un bord de l’eau en terre argileuse et d’une intersection très achalandée. Nous sommes très préoccupés par les coûts supplémentaires que pourrait entraîner la localisation actuelle de ce projet. Une consultation publique se fera pour trouver un meilleur site», a indiqué la candidate du quartier des Moissons, Marcelle Giroux.

Pour sa part, le candidat du quartier du Vieux-Saint-Eustache, Marcel Gosselin, a déclaré: «Nous avons une vie culturelle très dynamique et il faut absolument permettre à un plus grand nombre d’y accéder. Nous nous engageons à soutenir la présentation de manifestations culturelles et à faire connaître un plus grand nombre d’artistes et d’artisans d’ici.»

Il a aussi abordé le sujet de revitalisation de son quartier. «Nous avons constaté que la Ville n’exploite pas le plein potentiel du Vieux-Saint-Eustache. Des villes comme L’Assomption et Terrebonne ont mis en valeur leur quartier historique. Il est impératif de se doter d’un développement planifié et organisé pour qu’émergent cafés, restaurants, boulangeries et boutiques artisanales.»

Pour le candidat du quartier de la Seigneurie, Benoît Roy, le dossier de la sauvegarde de l’église de Saint-Eustache est primordial. «Les citoyens s’interrogent énormément sur ce bijou patrimonial. Conscients qu’il y a urgence d’agir, nous nous engageons à participer activement, en collaboration avec les acteurs déjà présents au dossier, à la sauvegarde de notre église et à soutenir les initiatives pouvant dénouer l’impasse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top