- PUBLICITÉ -
L’Équipe Amann veut présenter sa stratégie en 2010

(Photo Yves Déry) - Le candidat à la mairie Claude Amann accompagné de quatre de ses candidats.

L’Équipe Amann veut présenter sa stratégie en 2010

Aménagement du territoire à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Claude Amann, candidat à la mairie de Sainte-Marthe-sur-le-Lac aux élections municipales du dimanche 1er novembre, met de l’avant sa volonté de rassembler les forces vives de Sainte-Marthe-sur-le-Lac en vue d’élaborer une stratégie globale d’aménagement du territoire et de développement des espaces verts qu’il s’engage à présenter à la population en 2010.

En point de presse la semaine dernière, M. Amann a dévoilé ses préoccupations quant à la nécessité de présenter un plan d’aménagement à la population: «Les membres de mon équipe ont choisi de vivre à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, car ils ont été charmés par cette ville et son potentiel unique. Toutefois, force est de constater qu’un sérieux coup de barre s’impose quant à l’aménagement du territoire», déclare le candidat à la mairie. Il estime que les démarches pour revitaliser le chemin d’Oka piétinent et que le projet de centre-ville à l’intersection de cette artère-là et du boulevard des Promenades «doit voir enfin le jour».
«Pourtant, tous les atouts sont là pour créer un carrefour incontournable pour nos citoyens: petits commerces spécialisés, place publique, établissements de loisirs, et ainsi de suite.» S’il est élu à la tête de la Ville, il entend mettre sur pied, dès février 2010, un comité de travail mixte composé de citoyens, d’élus et d’intervenants divers qui aura comme mandat de produire un rapport en septembre 2010 pour une mise en œuvre deux mois plus tard.

En matière de protection et de développement des espaces verts, une administration Amann s’engage à élaborer un plan et à le présenter en séance publique au mois de juin prochain. «À Sainte-Marthe-sur-le-Lac, nous avons le meilleur et le pire, dit-il. Nous avons des attraits exceptionnels tels que la frayère, le parc derrière l’école des Lucioles, la Prucheraie, le lac des Deux Montagnes et l’Érablière, de même que l’arrivée massive de nouveaux citoyens.» M. Amann estime cependant que le bilan de la mairesse Paulus est peu reluisant, notamment dans la mise en valeur de certains de ces attraits, qui sont trop peu utilisés. L’Équipe Amann s’engage à les revitaliser.

Enfin, il estime que la circulation routière à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, pénible à certains moments de la journée, pourrait être améliorée grâce à une meilleure coordination avec les autorités de la Ville de Deux-Montagnes.

Propos tenus par Mme Paulus

Par ailleurs, Claude Amann a lancé quelques flèches à ses deux adversaires politiques.

Tout d’abord, il condamne les propos tenus par la mairesse sortante, Sonia Paulus, la semaine dernière dans L’ÉVEIL, laquelle a critiqué des employés municipaux pour des demandes d’installation de seuils de ralentissement dans la 38e Avenue qu’elle a formulées, mais qui n’ont pas obtenu la réponse qu’elle espérait. «Je n’ai jamais vu une mairesse, en pleine campagne électorale, attaquer ainsi ses employés. Je l’invite à ne pas mêler les fonctionnaires municipaux à sa campagne électorale», dit-il, estimant que la mairesse sortante devrait se rétracter.

Il s’interroge par ailleurs sur les vues politiques de Richard Paquette, qui ne fait plus d’interventions publiques dans les journaux depuis quelques semaines, notamment quant à ses intentions de briguer la mairie. Il lui demande de prendre position publiquement dans ce dossier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top