- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

L’entrepreneur sous la Loi sur la faillite

Travaux à l’échangeur de la 640 et la 148

Les automobilistes de Saint-Eustache et des environs qui empruntent l’échangeur de l’autoroute 640 et la route 148 devront faire preuve de patience. Les travaux en cours pour modifier le plan d’aménagement de l’échangeur sont arrêtés depuis quelques semaines. La raison: l’entrepreneur, Infrabec, qui a obtenu le contrat se retrouve sous la protection de la Loi sur la faillite. Une situation exceptionnelle selon le ministère des Transports, direction de Laval-Mille-Îles.

«Les travaux sont arrêtés pour le moment. Le Ministère a le mandat de faire la surveillance du chantier afin d’en assurer la sécurité des lieux et des travaux déjà effectués. C’est une situation exceptionnelle qui est arrivée très rarement dans l’histoire du ministère des Transports», de préciser Sarah Couillard, porte-parole à la direction Laval–Mille-Îles au ministère des Transports.

Les travaux pour le réaménagement de l’échangeur de l’autoroute 640 et de la route 148 (boulevard Arthur-Sauvé) à Saint-Eustache, ont débuté le 16 août 2010. Ce n’est que depuis quelques semaines que l’entrepreneur n’est plus en mesure de poursuivre les travaux. Selon le Ministère, Infrabec aurait eu le temps de compléter seulement 15 % du chantier. «Actuellement, le ministère des Transports est en discussion avec la caution d’Infrabec afin de trouver un règlement dans le dossier. Ce qui ne nous permet pas de dire quand les travaux vont reprendre», de préciser la porte-parole.

En février dernier, le président d’Infrabec, Lino Zambito, a été arrêté par l’escouade Marteau dans le dossier de Boisbriand. L’entrepreneur, de même que son père et cinq autres personnes, font face à diverses accusations, dont celles de complot, d’abus de confiance, corruption, influence d’un fonctionnaire, extorsion et menaces.

Selon le ministère des Transports, l’ensemble des mesures de sécurité avaient été prises avant d’accorder le contrat à Infrabec. «L’appel d’offres a été répondu et alloué dans les règles. Rien ne laissait croire une telle situation au moment d’accorder le contrat», de conclure la porte-parole.

Rappelons que, selon le plan d’aménagement, le rond-point sera remplacé par un échangeur plus conventionnel, avec voies de desserte. Un lien permettant l’accès aux rues du Parc et Pépin, depuis l’autoroute 640 Ouest, et la route 148 Sud seront également créés. La réalisation de ce projet améliorera l’accessibilité au secteur nord-ouest de l’échangeur, de même que la fluidité de la circulation sur la route 148 au nord de l’échangeur. Le projet est évalué à 14 200 000 $.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top