- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

L’église Saint-Eustache: un témoin important de l’histoire

Plusieurs raisons ont poussé la paroisse Saint-Eustache à entamer un processus par lequel elle souhaite céder à la collectivité l’église mère dont elle a la responsabilité. Outre les considérations financières et la mission première de la paroisse, l’argument historique s’impose de lui-même.

L’église Saint-Eustache est effectivement un témoin privilégié de l’histoire de la ville, de la région, et du Québec tout entier. Elle a été le théâtre d’un affrontement historique en 1837, la bataille des patriotes, où quelque 800 personnes ont affronté les 2 000 soldats du général Colborne. «C’est à l’intérieur de l’église que le docteur Jean-Olivier Chénier et une partie de ses troupes se sont réfugiés», explique-t-on. L’église porte d’ailleurs les marques des boulets de canon lancés par l’armée britannique.

Une architecture unique

Son architecture, réalisée par des artistes de renom sous la direction de Toussaint-Xénophon Renaud, est exceptionnelle, notamment à cause de sa voûte en berceau décorée de filets d’or et des toiles du chœur, venues d’Italie. Le sculpteur Thomas Carli a aussi réalisé les tableaux du chemin de croix ainsi que le grand crucifix que l’on peut voir à l’église. Ses imposants chandeliers, ses luminaires et son autel font aussi partie des éléments architecturaux majeurs de ce monument religieux, lequel a d’ailleurs été classé monument historique et religieux par la Commission des monuments historiques du Québec, en 1970.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top