- PUBLICITÉ -
Le stationnement tarifé ne suffit pas à la demande

Le Stationnement Tarifé Ne Suffit Pas à La Demande

Le stationnement tarifé ne suffit pas à la demande

Gare de Deux-Montagnes

Pas moins de 444 automobilistes sont actuellement sur une liste d’attente pour obtenir un stationnement tarifé à la gare de Deux-Montagnes, d’indiquer Élaine Arsenault, porte-parole du Réseau de transport métropolitain (RTM).

Pas moins de 444 automobilistes sont actuellement sur une liste d’attente pour obtenir un stationnement tarifé à la gare de Deux-Montagnes, d’indiquer Élaine Arsenault, porte-parole du Réseau de transport métropolitain (RTM).

Le stationnement de la gare de Deux-Montagnes compte 1 256 places. Depuis 2014, l’Agence métropolitaine de transport, devenue le RTM, le 1er juin 2017, vend au coût de 50 $ par mois 249 espaces de stationnement, à la gare de Deux-Montagnes, afin, dit-on du côté du RTM, de contrer un problème de saturation.

Selon les chiffres obtenus du RTM, la liste d’attente pour ces stationnements tarifés n’a cessé de croître au cours des dernières années, passant de 261 en 2014, à 387 en 2015, puis à 444.

Malgré cette forte croissance, il semble que les automobilistes qui sont en attente d’une case de stationnement devront s’armer de patience puisque le RTM n’a pas l’intention, pour le moment du moins, d’augmenter le nombre de stationnements payants à la gare de Deux-Montagnes, ni de gonfler ses tarifs, n’en déplaise à certains experts qui se sont prononcés à ce sujet, affirmant qu’en augmentant le prix mensuel d’une passe de stationnement, la liste d’attente diminuerait considérablement.

Provenance des usagers

Selon une enquête menée en septembre 2016, par le RTM à la gare de Deux-Montagnes, 34,3 % des usagers (1 038 sur 3 029) qui se trouvaient à bord du train étaient des résidants de Deux-Montagnes.

Bien qu’une importante proportion de ces usagers s’y sont probablement présentés à pied, ce n’est certainement pas le cas des 801 personnes de Sainte-Marthe-sur-le-Lac (26,4 %) ou des 608 personnes de Saint-Eustache (20,1 %) qui se trouvaient à bord du train au moment de l’enquête du RTM.

Avec l’arrivée du Réseau électrique métropolitain (REM), prévue pour 2020, il ne faut surtout pas s’attendre à une diminution de l’achalandage, bien au contraire. La rapidité du REM, qui fera le trajet de Deux-Montagnes à Montréal en un peu plus de 30 minutes et qui prendra des passagers à son bord aux 5 minutes contribuera sans aucun doute à une hausse de l’achalandage.

Outre la gare de Deux-Montagnes, le RTM gère 61 autres gares, dont celle de Saint-Jérôme. En incluant les autobus qui sont la propriété du RTM, celui-ci gère un total de 74 stationnements.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top