- PUBLICITÉ -
Le rire pour chasser la grisaille du cœur et de la tête!

(Photo Michel Chartrand) - La conférencière et auteure, Hélène Lavoie, a parlé du rire bon pour le moral, le cœur et la tête, ainsi que du rire bon pour lutter contre la douleur, l’anxiété et les insomnies… tout en riant!

Le rire pour chasser la grisaille du cœur et de la tête!

Dernière soirée des Belles Rencontres

«La seule différence entre un fou rire et un rire fou, c’est la camisole», cette citation de Pierre Doris a donné le coup d’envoi à la dernière soirée des Belles Rencontres.

La conférencière et auteure, Hélène Lavoie, a parlé du rire, cette manifestation de la gaieté par des mouvements de la bouche et des muscles faciaux accompagnés d’expirations saccadées plus ou moins bruyantes. Sous le thème Le rire, remède naturel antistress gratuit!, cette soirée a accueilli une cinquantaine de personnes, qui s’étaient déplacées pour entendre parler du rire bon pour le moral, le cœur et la tête, ainsi que du rire bon pour lutter contre la douleur, l’anxiété et les insomnies… tout en riant!

Appelés à venir rire à l’avant, certains se sont prêtés au jeu y allant de toutes les voyelles. Le fondateur de l’Association des clowns du Québec, Pierre Dubois, présent dans la salle, a cassé la glace, suivi d’autres membres du Club du rire de Saint-Eustache.

Cette activité a permis de constater qu’un rire communicatif se répand souvent comme une traînée de poudre. «Le rire ne reste pas dans la gorge ou la bouche, mais s’étend plus loin, les yeux brillent», constate Mme Lavoie.
Âgée de 54 ans, Hélène Lavoie souligne qu’il n’y a pas d’âge pour avoir du plaisir ou se faire plaisir et redevenir un enfant. D’après ses recherches, à la fin des années 1940, on riait en moyenne 19 minutes par jour. Aujourd’hui, c’est moins de deux minutes par jour. «Ce n’est pas pour rien qu’on est stressé», affirme-t-elle.

La conférencière a invité les personnes présentes à sourire à leur voisin. «Le rire commence souvent par un sourire. Ça génère un contact, une complicité», fait-elle remarquer.

Elle a rappelé le film de Patch Adams pour parler du projet Dr Clown, qui rassemble des professionnels des milieux de la santé, des affaires et des arts, dont le but est d’intégrer des artistes thérapeutiques aux plans de soins des établissements de santé du Canada.
«Le rire aide à combattre les douleurs, l’anxiété, les inflammations et l’insomnie. C’est un massage des organes internes d’autant plus grand quand le rire est à gorge déployée», indique-t-elle.

Les Drs Clowns allègent le sérieux des interventions, détendent le patient. Le rire dédramatise, souligne-t-elle.

Elle a mentionné que le stress diminue la résistance que l’on peut avoir face aux infections, ajoutant que le rire avait l’effet contraire.

Elle suggère de réserver deux périodes de 15 minutes par jour pour rire. Le remède parfait pour contrer le stress.
«Utilisez le rire dans votre vie, lors des moments plus difficiles. Il n’y a rien de plus facile que de faire une liste de choses qui nous font rire», conseille Hélène Lavoie.

Voici ses propositions: pratiquer le rire; lâcher l’adulte que vous souhaitez montrer et être l’enfant que vous êtes encore; lâcher le contrôle; enregistrer des émissions de télévision, regrouper des livres de blagues; se payer des séances de rire, de délire et de niaiseries; se donner le droit d’avoir l’air fou au lieu de le devenir.
«Il n’y a pas de contre-indication et les effets secondaires sont plutôt intéressants», a-t-elle ajouté.

Maintenant, riez aux anges!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top