- PUBLICITÉ -
Le rêve éveillé de David Suzzoni

Photo Claude Desjardins - David Suzzoni chantera en compagnie des musiciens de Johnny Hallyday, samedi prochain, sur la Côte d'Azur.

Le rêve éveillé de David Suzzoni

Il chantera avec les vieux potes de Johnny Hallyday

L’histoire est belle et la route qui y mène en empruntant des détours inespérés l’est tout autant. Où sera David Suzzoni, samedi prochain? Il sera au Théâtre de Verdure de Ramatuelle, sur la Côte d’Azur, en train de chanter des tubes de Johnny Hallyday, accompagné d’une quarantaine de musiciens et de choristes qui ont tous travaillé avec la légende du rock français. Oui madame!

Le Boisbriannais de 45 ans réalisera bien sûr un rêve, il se bricolera par ailleurs une solide carte de visite pour promouvoir le spectacle-hommage à Johnny Hallyday qu’il mijote lui-même depuis trois ans et qui sera présenté le 29 septembre, au Théâtre Plaza, de la rue Saint-Hubert, à Montréal.

«Johnny, c’est mon idole depuis l’enfance. J’aime sa voix, sa façon d’interpréter, son intensité. J’aime sa prestance et la carrière qu’il a eue» , exprime David Suzzoni, qui est né dans le Var, de parents Corses. Il a grandi dans la musique, puisque son père chantait aussi les chansons de Johnny, mais David a fait un long détour par le rugby et la plomberie (il dirigeait sa propre entreprise) avant d’attraper un micro, à l’âge de 30 ans, pour découvrir que le talent paternel s’était résolument transmis.

Quand il a traversé l’Atlantique pour s’installer ici, en 2010, tout juste après le décès de sa mère qui lui disait qu’avec une si belle voix il devrait chanter (ce qu’il faisait tout de même, mais pas de manière assidue), il a flairé la possibilité de voir cette passion se transmuer en métier. Au Québec, dit-il, on retrouve les conditions idéales pour avancer en ce sens. Les structures sont là, les écoles pullulent, les professeurs sont compétents et le talent foisonne.

Depuis qu’il a touché le tarmac, à Dorval, il profite de toutes les occasions de chanter. Il se produit dans les bars et les festivals, il a chanté avec les Old Bums, un groupe de la région qui reprend les grands succès du rock, et comme nous le disions plus haut, il travaille à monter un hommage à son idole, un spectacle qui comptera quelque 25 chansons. Il tiendra compte de ce que le public québécois connaît du répertoire de Johnny Hallyday, mais il compte bien nous en faire découvrir quelques autres.

Sur le chemin de Ramatuelle…

«À un moment donné, quelqu’un m’a suggéré de suivre des cours de chant» , raconte David Suzzoni. C’est qu’on a beau avoir un talent naturel, sans technique on peut se briser la voix. C’est donc sous la supervision de Danielle Pilon, de l’école de chant du même nom, à Saint-Eustache, qu’il peaufine son répertoire depuis trois ans, en s’assurant de préserver sa personnalité vocale puisqu’il n’a aucunement l’intention de personnifier la star, mais de livrer sa propre interprétation de ces chansons qu’il chérit.

Chemin faisant, il a aussi croisé le Blainvillois Mathieu Thuot, ce multiguitariste qui a notamment produit le spectacle Guitar Story, duquel nous vous avons parlé quelques fois dans ce journal, et qui sera de l’aventure, avec tous ses musiciens, y compris sa conjointe, la chanteuse Samantha Crête-Poudrier.

…une annonce sur Facebook

Il y a quelques semaines, David est tombé inopinément, via Facebook, sur l’annonce d’un spectacle à venir, au Théâtre de Verdure de Ramatuelle, là où Johnny Hallyday (1943-2017) avait sa maison. Il n’y aurait qu’une représentation réunissant les musiciens et amis de la star française, un concert hommage dont tous les profits seraient versés à un organisme voué à l’éducation des enfants handicapés.

«Je donnerais tout pour chanter là, ne serait-ce que dix secondes» , a-t-il alors pensé. C’est exactement ce qu’il a dit à l’un des organisateurs de l’événement, le guitariste Marc Demelemester, dans un échange de textos qui lui a permis de raconter un peu son histoire. À la fin, le musicien lui demandait d’envoyer une démo de sa voix…

Une fois chose faite, les choses se sont bousculées. «J’ai reçu tout à coup, de la part de Marc, une demande d’amitié sur Facebook. J’ai tourné en rond pendant dix minutes, comme un fauve en cage, avant de répondre. Il m’a écrit: on a écouté ta démo et on veut que tu viennes. Pas pour chanter pendant dix secondes, mais pour faire sept ou huit chansons. Après la naissance de mon fils, c’était le plus beau jour de ma vie» , confie le chanteur qui vivra donc un truc pour le moins improbable en montant sur scène avec des légendes du rock français, le samedi 9 juin.

Avant de partir, il prendra aussi part au récital de l’École de chant Danielle Pilon, ce dimanche 3 juin, à 19 h 30, au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache. Il y fera trois chansons de Johnny et partagera la scène avec les autres élèves de l’école. Avis aux intéressés. On s’informe au 450 623-2010.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top