- PUBLICITÉ -
Le programme de formation d’aide en cuisine couronne cinq finissants

Le Programme De Formation D’aide En Cuisine Couronne Cinq Finissants

Le programme de formation d’aide en cuisine couronne cinq finissants

Carrefour Jeunesse-Emploi Thérèse-De Blainville

Les représentants du Carrefour Jeunesse-Emploi (CJE) Thérèse-De Blainville ont tenu un souper cinq services, le jeudi 16 août, au Resto Pop Thérèse-De Blainville. L’événement visait à souligner les résultats de la 3e édition du projet de formation aide-générale en cuisine et la remise de diplômes aux participants.

Différents partenaires ont pris part à la soirée afin de souligner les efforts et la réussite des cinq apprentis qui se sont investis dans cette aventure. Initié par le CJE Thérèse-De Blainville, ce projet bénéficie d’un soutien de Services Québec, pour une aide financière donnée depuis trois ans, et du Resto Pop, pour le prêt de locaux et d’équipements.

«On vise une intégration en emploi, ce qui est l’objectif de base du projet de formation. Le développement des compétences, des aptitudes et de la confiance en soi sont des aspects qui sont également à considérer» , mentionne Sylvain Hébert, coordonnateur au CJE Thérèse-De Blainville.

«J’ai bien aimé apprendre à cuisiner et les personnes qui m’accompagnent sont très sympathiques, amusantes et généreuses. La formation m’a permis de développer mon autonomie» , de renchérir l’une des participantes de ce cours spécialisé s’échelonnant sur 15 semaines totalisant 320 heures.

Le «test final»

Les convives ont dégusté un repas gastronomique créé sur mesure pour la dernière étape du programme. Les participants ont alors mis en pratique toutes les connaissances acquises lors de leur formation afin d’impressionner en finale.

L’investissement hors du commun fourni par ces participants dans leurs démarches de formation, les efforts déployés pour s’adapter à leur nouvel horaire de vie et l’implication soutenue de tout et chacun dans les activités proposées ont été soulignés lors de l’événement.

«Ce projet mène quelque part et c’est important de le soutenir et de le valoriser, raconte Sonia Mercier, cheffe cuisinière au Resto Pop Thérèse-De Blainville. Nous avons cinq participants en cuisine et tous auront leur diplôme à l’issue de la soirée. Au Resto Pop, nous sommes prêts à être partenaires dans le futur, continuer à l’être pour contribuer à offrir cette formation à des gens qui veulent bien la faire afin d’acquérir des connaissances en cuisine pour ainsi percer le marché de l’emploi.»

Un besoin criant dans la MRC

La concertation des acteurs des milieux de l’employabilité, de l’éducation et du communautaire a permis de mettre sur pied ce projet de formation d’aide générale en cuisine, ceci afin de répondre à un besoin identifié dans la région.

Dans la MRC de Thérèse-De Blainville, on retrouve 19 % de l’offre totale de la région en restauration. La pénurie de main-d’œuvre annoncée depuis longtemps se fait maintenant sentir. Le principal impact sur les ressources humaines s’explique par les difficultés de recrutement pour trouver des candidats qualifiés, expérimentés et possédant les qualités personnelles requises pour ce domaine.

Selon l’Association des restaurateurs du Québec, qui a mené une enquête auprès de ses membres, 88 % affirment avoir de la difficulté à recruter ou retenir le personnel en cuisine. Parmi les causes possibles de ce problème, 65 % identifient les conditions de travail exigeantes et 57 % le désintéressement des jeunes pour la profession.

«Au CJE, nous pensons qu’il faut d’abord dispenser une bonne formation aux personnes ne possédant pas de qualifications et qui sont à la recherche d’un emploi. C’est pourquoi les différents partenaires ont développé ce projet de formation afin de répondre à la demande et afin de permettre d’intégrer des personnes sans emploi sur le marché du travail» , conclut M. Hébert.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top