- PUBLICITÉ -
Le Parti vert dénonce l’absence de l’environnement

(Photo Yves Dery) - Le chef du Parti vert du Québec et candidat dans Deux-Montagnes, Guy Rainville, a tenu un discours devant une poignée de militants à Saint-Eustache, le 27 novembre, à la suite du débat des chefs.

Le Parti vert dénonce l’absence de l’environnement

Au débat des chefs

Une poignée de militants du Parti vert du Québec (PVQ) a répondu a l’invitation des organisateurs, le 26 novembre, à Saint-Eustache.

Dans la salle, des candidats de différentes circonscriptions électorales de la couronne nord et de Montréal étaient présents pour attendre le discours de leur chef, Guy Rainville. L’objectif de ce grand rassemblement : commenter la performance des chefs des principales formations politiques sur le dossier de l’environnement au débat des chefs.
«Nous sommes une formation politique qui a réussi à démontrer que nous voulons faire de la politique différemment des autres grands partis», a lancé le chef du Parti vert du Québec et candidat dans Deux-Montagnes, Guy Rainville.

Déplorant l’absent de sa formation au débat des chefs, M. Rainville, a saisi l’occasion pour rappeler que l’environnement n’a pas été abordé dans le débat. «Nous sommes le seul parti politique a avoir un véritable enjeu de société viable. Nous nous impliquons pour que les gens puissent s’exprimer et que la démocratie trouve son sens»,de lancer le chef du Parti vert.

Pour M. Rainville, il aurait été souhaitable d’attendre la position des chefs sur l’environnement. «Pourquoi la formule du débat n’a pas laissé aucune place pour l’environnement ? Il y a des enjeux qui ont été débattu pendant 30 minutes. Il me semble que l’environnement aurait eu droit à 15 minutes de débat», a-t-il déploré, rappelant que l’environnement figure parmi les dossiers prioritaires pour l’ensemble des Québécois, selon un récent sondage.

Au chapitre de l’économie, le chef du Parti vert a rappelé que l’environnement doit faire partie de l’ensemble des préoccupations des chefs de parti. «L’environnement ça l’englobe aussi l’économie. Nous pouvons faire du développement tout en prônant le développement durable et de seins habitudes de consommation», dit-il, profitant de l’occasion pour remercier l’ensemble de ses militants.

Comment se déroule la campagne du Parti vert ? «Les gens sont réceptif à l’environnement et à notre message. Il ne faut pas oublier que nous sommes dépendant de l’environnement»,a-t-il conclu, rappelant que sa formation possède peu de moyen pour faire valoir son message.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top